Jimmy Wales : Sur la Russie et l’avenir numérique des mass médias

Crédits photo : Itar-Tass

Crédits photo : Itar-Tass

Jimmy Wales, fondateur de Wikipedia, était récemment en visite à Moscou, où il a donné une conférence face aux utilisateurs de cette encyclopédie libre sur internet.

Les pages en langue russe de l’encyclopédie en ligne Wikipedia occupent, par le nombre d’articles publiés (plus de 720 000), la septième place par rapport aux autres langues et, selon Jimmy Wales, constituent une section dont la croissance est des plus dynamiques. Mi-juin, il s’est rendu à Moscou pour discuter, avec la communauté Wiki locale, de politique, de liberté de parole, de droits d’auteur et du devenir des mass médias. Il était aussi curieux de comprendre comment les Russes ont réussi à atteindre un tel rythme de croissance.

Lors de sa précédente visite en Russie, il y a deux ans, Jimmy Wales regrettait que la société russe soit si fermée sur le plan informatique. À la question de notre journaliste, lui demandant si la situation a changé, Wales a répondu par l'affirmative :

« On ne peut ignorer le progrès de démocratisation des médias en Russie, que je trouve très sain. Bien sûr, je ne suis pas un expert en ce qui concerne la Russie, et je ne peux me faire une idée uniquement sur la base des opinions des membres de ma communauté dans votre pays, mais il me semble que la situation a changé perceptiblement. Les journalistes continuent encore de subir une certaine pression exercée à tort sur eux, mais la Russie d’aujourd’hui n’est pas celle d'il y a 50 ans (qui n’était d’ailleurs pas la Russie, mais l’URSS).

Le créateur de Wikipedia a aussi partagé sa vision du devenir numérique des mass-médias. Il considère que les revues et les journaux viennent de rentrer dans une ère révolutionnaire, sans penser toutefois que tous les médias passeront au mode « en ligne » d’ici dix ans. Mais la médiatisation de l’information par les applications pour appareils mobiles pourra sérieusement chambouler le marché médiatique. Le seul problème sera de faire payer les gens habitués à obtenir l’information gratuitement sur Internet. Wikipedia, par exemple, n’a jamais ni fait payer l'accès à son contenu, ni affiché de publicité sur ses pages. Par ailleurs, le système des micro-paiements pour le contenu en ligne n’est pas suffisamment développé. Les esprits les plus éclairés de l’industrie des médias de masse se creusent donc actuellement les méninges pour résoudre ces problèmes.

Le premier article paru dans Wikipedia en langue russe était évidemment un article sur la Russie. Il ne comportait que deux phrases : « La Russie est la patrie des éléphants (aux grandes oreilles et tenace, cf. mammouth). En outre, la Russie compte beaucoup d’universités, d'usines et d'écoles ».

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.