A Lyon, les consulats sont à la fête

Photo : Evelyne Dufond-Cureau

Photo : Evelyne Dufond-Cureau

Chaque année, la ville de Lyon réunit les pays du monde entier sur la place Bellecourt dans le cadre des Fêtes consulaires.

Lyon accueille pour la dixième fois, déjà, ce vaste village international, où chaque visiteur peut réaliser un voyage autour du monde en découvrant 54 pays. Cet événement de grande envergure est le fruit du développement actif des relations de Lyon avec les villes étrangères.

La fête consulaire a ouvert ses portes le 27 mai avec un discours de bienvenue du maire de la ville de Lyon. Chaque pays s'est efforcé de présenter de la façon la plus large possible son unicité et son originalité aux visiteurs. En trois jours, 30 000 personnes se sont déplacées pour l'événement.

Mini-spectacles, concerts, danses populaires et bien sûr cuisine traditionnelle étaient proposés au public. Au final, une occasion savoureuse de se plonger dans la culture de différents pays.

Près du stand du consulat du Japon, les flâneurs pouvaient s'initier à l'art de l'origami et à la décoration de cadeaux à l'aide d'une belle étoffe ou d'un fichu. Une chance de passer maître dans l'art d'emballer une bouteille de vin ou une boîte de chocolats, par exemple.

Le stand de la Malaisie proposait à toutes les curieux de découvrir un jeu traditionnel asiatique, assis à l'orientale sur un tapis. Les représentants des Philippines ont invité le public à siffler à l'aide d'un instrument ancien en bambou.

L'Italie a brillé avec des vêtements de designers et une dégustation de vins. Les Allemands offraient des livres sur leur pays. Les Pays-Bas se sont livrés à un véritable appel du pied, avec une charmante collection de chaussures en tissus naturels.

La Russie était représentée au festival par le consulat de Russie à Lyon, conduit par Monsieur Philippe Bordier. Lors de l'expo-photo La Russie à travers la fenêtre du train, consacrée au voyage en Transsibérien, les spectateurs ont pu découvrir des coins fascinants de la vaste Russie.

En outre, les participants russes ont organisé une dégustation de la vodka russe Légende du Kremlin, encore inconnue des Français et produite à partir d'une recette originale du XVe siècle. Les traditionnels zakouski russes étaient au rendez-vous : concombres salés et « hareng sous son manteau de fourrure » s'étaient donné le mot pour divertir les papilles des visiteurs.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.