La perception de la Russie auprès de ses partenaires

Photo : Itar-Tass.

Photo : Itar-Tass.

La Russie n'est plus un marché émergent. C'est du moins l'opinion de l'UE, qui cherche à mettre fin au traitement commercial de faveur mis en place dans les années 1990.
L'exécutif de l'Union européenne a annoncé son intention d'exclure les pays à revenu intermédiaire comme la Russie et le Brésil des droits de douane spéciaux introduits conformément au Système de préférences généralisées (SPG) de l'UE.

« Les équilibres économiques mondiaux ont connu d'énormes bouleversements » , a déclaré le Commissaire européen au Commerce Karel De Gucht aux journalistes. « Si nous accordons des préférences douanières dans cet environnement concurrentiel, ce sont les pays les plus nécessiteux qui doivent obtenir le plus d'avantages ». 176 pays ont actuellement droit à des tarifs douaniers spéciaux qui, au total, représentent 4% de l’ensemble des importations vers l’UE. Selon les propositions de Bruxelles, cela permettra de purger la liste d'environ 80 pays.

Cette proposition constitue la reconnaissance la plus explicite par Bruxelles de la puissance économique croissante de la Russie. L'Union Européenne est de loin le partenaire commercial le plus important de la Russie et le volume des échanges a augmenté bon train au cours des dix dernières années. L'UE représentait 49% des échanges commerciaux de la Russie en 2010, après que le chiffre d'affaires total eut plus que quadruplé, passant de 46,8 milliards d'euros en 2000 à 216 milliards en 2010.

Le revenu par tête de la Russie a été multiplié par près de dix au cours de la dernière décennie, pour atteindre 15.900 dollars à la fin de l'année 2010, selon le CIA Factbook, faisant de la Russie un «pays développé à revenu moyen».

Les entreprises d'Europe occidentale ont réagi à la hausse du revenu disponible par une ruée sur la Russie et en tirant profit d'un marché de la consommation à croissance rapide.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.