Blagovechtchensk : l'ancre de la Russie sur le fleuve Amour

L'héritage architectural de Blagovechtchensk indique que la ville a toujours été un avant-poste progressiste. Aujourd'hui, elle est à nouveau en première ligne des échanges russo-chinois.

Photos : William Brumfield

 

Blagovechtchensk-sur-l'Amour n'est pas la destination la plus courue de l'Extrême-Orient russe, statutqui revientàKhabarovsketVladivostok. Néanmoins, depuis lesannées 1850, Blagovechtchensk(environ 8 000 km à l'estdeMoscou) était le point crucial de la frontière méridionale de la Russie avec la Mandchouriedu Sud, le long du fleuveAmour.


Les cosaquesrussesetles explorateursont tenté deprendre le contrôledunord(rive gauche) del'Amourdèsles années 1640et y ont établi lefortAlbazinen1651. Aprèsun siège du fortparles forcesmandchoues en1685-1686, la Russiefutcontraintepar letraitédeNertchinsk(1689) d'abandonnerlarégion située au nordde l'Amour et de se retirer à l'ouestdela rivièreArgoun.


Ce n'est pasavantlemilieu du XIXe siècleque d'importantesforcesrussesrevinrentoccuperleterritoire, sous la directiondugouverneur-général NikolaïMouraviov. Mouraviovreçutpar la suitele titre d' « Amourski » pour sonrôle dansl'annexionde ceterritoireparl'Empirerusse. La Chine, affaiblieparla révolte des Taipinget laSecondeguerre de l'opium, futforcéedereconnaîtrela présencerussepar letraité d'Aigoun (1858), quicédait à la Russiede vastesterresarablesau nordde l'Amour.


La ville de Blagovechtchensk (qui vient du mot russe « annonciation ») a été fondée la même année, là où la rivière Zeya se déverse dans l'Amour. Sa population a augmenté progressivement, en grande partie en vertu d'un commerce actif lié au transport de marchandises le long de l'Amour et de ses affluents occidentaux. La relation entre les Russes et les Chinois dans la région resta cependant tendue, et à l'été 1900, lors de la révolte des Boxers, la ville fut bombardée par des insurgés chinois à travers le fleuve Amour. Craignant une menace interne, les autorités russes expulsèrent tous les habitants chinois de Blagovechtchensk dans des conditions très dures.

Bien quequ'elle n'ait pas été située sur la voie principaledutranssibérien(un embranchement de 110 km versla ligneprincipalea été achevéen1915), Blagovechtchensk a prospéréaudébut du XXe siècle, grâce non seulement au commerce, mais aussiauxterres fertilesenvironnanteset à laprésencedegisements d'or, générant uneruée locale vers l'or. Lebâtimentdu laboratoire d'analysede l'orse dresse toujours au centredela ville.


La prospérité de lavillese reflètedansun certain nombredebâtiments commerciauximposants,toujours sur pied, notamment de grands magasins, des centres de commerce et des moulins à farine. Lavillea égalementconstruitun certain nombre d'établissements d'enseignement, dont la taillerivalise avec ceux desvillesaméricaines. Blagovechtchensk comptaituneforteprésencecommerciale américaine, en particulier liée au matériel agricole, quise refléta dansl'American Laneduquartier commercial central. Blagovechtchenskréunit des lieux de cultede nombreuses confessions, y compris orthodoxes, catholiques et molokans(chrétiens piétistessectaires). On y trouve aussi unepetite synagogue.


Selonlerecensement de1913, Blagovechtchenskcomptaitenviron 70 000habitants. Malheureusement, la croissancede lavilleet sa prospéritésouffrirent grandement de laviolence dela Guerre civile russe, quifit rageenSibériejusqu'en1921. En 1920, lavilleétaitsousle contrôledesBlancs, soutenus par uncontingent d'occupation japonais. Entre1920 et 1922, Blagovechtchenskfaisait partiede la Républiqued'Extrême-Orient, unezoneformellementindépendantealliée àlaRussiesoviétiqueetservant de « tampon »entrecette dernièreetle Japon. Avec leretraitdesJaponaisen1922, laRépubliqued'Extrême-Orientfut intégrée àlaRSFSR (République socialiste fédérative soviétique de Russie). Les tensionsreprirent de plus belledans larégionavec l'occupation japonaisede laMandchouriedans lesannées 1930, et se poursuivirent jusqu'au final victorieux dela Seconde Guerre mondialeenseptembre1945.


Depuis1932, Blagovechtchenskestle centre administratif delarégion del'Amouretcontinue d'occuperune position stratégique dans l'Extrême-Orient russe. Laville, dont la population actuelles'élève à environ220 000 habitants, fait partied'une zone delibre-échangeavecHeihe, ville chinoiseen pleine expansionsituéesurla rive opposéede l'Amour. Malgré sataille modeste, Blagovechtchenskpossède un potentiel significatif lié à l'élargissement dela coopérationéconomiqueavecla Chine,tant à l'échelonrégional quenational – potentiel particulièrement prometteur en ce qui concerneledéveloppementdes ressourcesénergétiquesentrela Russieetla Chine.


Dans le même temps, Blagovechtchensk a réussi à préserver une grande partie de son précieux patrimoine architectural de l'époque où la ville, jeune et dynamique, se tournait vers l'avenir avec espoir et foi. Le Musée d'histoire régionale fournit un lien essentiel avec le patrimoine culturel de la ville. A l'époque soviétique, les lieux de culte furent détruits ou fermés, mais l'Eglise orthodoxe russe a récemment reconstruit ou restauré un certain nombre de ses bâtiments. En plus des imposants édifices commerciaux, demeurent un certain nombre d'anciennes maisons de ville, en briques et en bois, repérables à leurs détails ornementaux.



Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.