Immobilier locatif : Моscou quitte le top 5

Photo : Lori/Legion Media

Photo : Lori/Legion Media

La capitale russe occupe les septième et sixième places dans le classement des plus grandes villes de la région EMEA en ce qui concerne les taux locatifs dans les principales rues commerçantes et surfaces de centres commerciaux.

Moscou, avec ses 7 200 $ le mètre carré par an, en moyenne, occupe la septième place au classement de la valeur locative des logements dans les principales rues commerçantes des plus grandes villes de la région EMEA : Europe, Middle-East (Proche-Orient) et Afrique, selon Colliers International.

Avant la crise de l'année 2008, Moscou occupait, selon ce même indice, la deuxième place dans la région EMEA, avec un taux locatif de 15 000 $ le mètre carré par an.

D'après les résultats de l'enquête, au cours des six derniers mois, entre le troisième trimestre de l'année 2010 et le premier trimestre de l'année 2011, les taux locatifs sont restés à peu près au même niveau, en dépit des problèmes économiques continus de certains États membres de l'Union européenne, mais aussi de l'instabilité politique au Proche-Orient.

D’après ce classement, Londres a pris la place de Paris, en tant que ville la plus chère d'Europe en termes de logement dans les principales rues commerçantes. Selon les résultats au premier trimestre 2011, le taux locatif de Londres s'élève à 15 070 $ le mètre carré par an, contre 13.700 $ pour Paris et 7400 $m² pour Rome.

« La concurrence pour les logements dans les principales rues commerçantes s'est observée dans pratiquement toutes les villes d'Europe occidentale. Les opérateurs commerciaux continuent à manifester un grand intérêt dans l'installation de magasins dans les rues à flux piétonniers intensifs et à hauts chiffres d'affaires. C'est dans la Via Condotti à Rome que les taux locatifs ont affiché la plus haute croissance (8%) d'Europe occidentale au cours du dernier semestre », notaient les analystes de Colliers International.

Moscou occupe, quant à elle, la sixième place en ce qui concerne les taux locatifs pour les surfaces dans les centres commerciaux, avec un taux s'élevant à 3350 dollars le mètre carré par an. Les premières places du classement sont occupées par Londres, Dublin, Birmingham, Francfort et Manchester. Au troisième trimestre 2010, Moscou occupait encore la cinquième place.

Selon les estimations de la directrice du département de l'immobilier commercial de Colliers International, Galina Maliborskaïa, la situation sur le marché de l'immobilier commercial à Moscou continue à s'améliorer : la demande croissante du côté des opérateurs commerciaux, stimulée par la croissance du bien-être de la population, amènent à une croissance des taux locatifs, et cela, tant dans les centres commerciaux que dans les logements sur les principaux axes commerciaux. « Il est probable que la perte des positions de leader de Moscou soit liée, avant tout, à un comportement plus prudent de la part des opérateurs commerciaux, qui se souviennent encore des événements survenus avec la récente crise. Le développement intensif qui est attendu, annoncé par de nombreux opérateurs commerciaux, mais aussi la faible augmentation pronostiquée du volume de surfaces commerciales dans un avenir proche, pourrait entraîner un changement de position de Moscou parmi les villes européennes et son retour dans le top 5 », commente cependant Galina Maliborskaïa.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.