En tournée à Moscou, le Crazy Horse organise un casting

Crédits photo : DR

Crédits photo : DR

Le Crazy Horse, légendaire cabaret français, sera à Moscou pour la première fois du 3 au 8 mars prochain, où il présentera son show Forever Crazy, créé l'année dernière spécialement pour les tournées, a indiqué la représentante des organisateurs

Fondé en 1951 par Alain Bernardin, le Crazy Horse est depuis devenu l'un des symboles de la capitale française, au même titre que la Tour Eiffel ou les Champs Élysées. En 15 ans, les spectacles du Crazy Horse ont rassemblé plus de 15 millions de spectateurs, parmi lesquels Elvis Presley, Elizabeth Taylor, John Kennedy, Sharon Stone, et bien d'autres célébrités.

 

Selon la représentante des organisateurs de la tournée russe, un numéro spécial, consacré à la Russie, aura lieu pendant le spectacle, et deux jeunes filles russes figureront parmi les danseuses. Les danseuses ont entre 21 et 33 ans dans ce spectacle.

 

Forever Crazy, c'est un ensemble de numéros chorégraphiques, de mini-histoires portant sur différents sujets, de musique et de costumes.

 

« La mise en scène a recours aux équipements de projection les plus modernes. Les filles sont presque entièrement nues, mais l'éclairage inhabituel donne l'impression que les danseuses portent un nouveau costume à chaque danse », a expliqué la porte-parole de Crazy Horse. Les chaussures des danseuses, y compris les fameux escarpins rouges, sont traditionnellement confectionnées par Christian Louboutin, et les costumes ont cette fois-ci été créés par Jean-Paul Gaultier. Lors de la dernière semaine de la mode à Paris, l'une des danseuses du cabaret a défilé pour le couturier.

 

La troupe est uniquement composée de femmes, sélectionnées lors de castings très sélectifs, selon des critères bien déterminés quant à leur silhouette, fixés par Alain Bernardin, et elles doivent être dotées d'une solide formation chorégraphique. Toutes les danseuses reçoivent un nom de scène pour leurs apparitions. Les plus connues des Crazy Girls sont Rita Renoir, Bertha von Paraboum, Rosa Fumetto, Lova Moor, Polly Underground, Stella Patchouli, Miss Tallulah et Psykko Tico.

 

« Au cours de la tournée, un casting sera organisé en Russie, afin d'engager des jeunes filles russes dans la troupe », a ajouté la porte-parole.

 

Selon elle, les hommes ne participent au spectacle qu'en tant que spectateurs, il leur est formellement interdit de monter sur la scène. Une autre règle est importante : seuls les spectateurs majeurs sont admis au spectacle (plus de 18 ans).

 

Les ventes de billets sont déjà ouvertes à Moscou, et les places coûtent entre 1.500 et 25.000 roubles (entre 38 et 630 euros). Pour 25.000 roubles, vous serez installés à une table proche de la scène, et l’on vous servira du champagne, des oeuvres en chocolat réalisées à la main et d'autres douceurs.

 

Il y aura une représentation par jour. Et tous les billets sont déjà pratiquement vendus pour la première, d'après la représentante des organisateurs.

 

Selon les organisateurs, 45 danseuses travaillent actuellement pour le Crazy Horse Paris Group, issues de 15 pays, notamment la France, l'Australie, la Nouvelle-Zélande, la Russie, l'Italie, l'Azerbaïdjan, la Suisse et la Roumanie. La préparation d'un costume fait à la main pour une danseuse prend une semaine. Une danseuse use six paires de chaussures par an. En un an, les filles utilisent 500 litres de cosmétiques pour le corps, 300 flacons de crème rouge spéciale, 720 paires de faux cils et 2.500 paires de bas.

 

Longtemps, il n'a été possible d'assister à un spectacle du cabaret qu'à Paris. En 2001, le Crazy Horse a ouvert une salle permanente à Las Vegas. La star du burlesque Dita von Teese figurait parmi les stars invitées. Les plus grands couturiers de la planète ont collaboré avec le cabaret : de Karl Largerfeld et Azzedine Alaia à Roberto Cavalli. Le célèbre artiste César a pensé l'affiche du spectacle Teasing, et plus qu'une affiche, c’est une oeuvre d'art. Fin 2010, le spectacle Forever Crazy a été monté spécialement pour une tournée mondiale. Les danseuses les plus connues en font partie, et pour chaque pays, on choisit des numéros différents.

 

Le Crazy Horse se distingue du Moulin Rouge et du Lido, également très réputés, par sa politique avant-gardiste, et l'attention particulière accordée aux effets visuels, tout spécialement à l'éclairage.

 



Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.