La « Diva de la danse » fait encore briller les étoiles (+Multimédia)

Crédits photo: Itar-Tass/Aleksandr Makarov/Fotosoyuz

Pour célébrer ses 85 ans, les étoiles russes et françaises lui rendront hommage lors d’un spectacle de gala au Théâtre des Champs-Élysées, organisé le 6 décembre avec le concours du Fonds caritatif Maris Liepa et l’Association des amis des Saisons russes du XXIe siècle. Les solistes du Bolchoï et du Mariinski rejoindront sur scène ceux de l’Opéra national de Paris pour honorer la grande dame du ballet. Dans la salle, aux côtés de Maïa Plissetskaïa seront présents ses amis et collaborateurs : Pierre Cardin, Alissia Alonso, Patrick Dupont et Roland Petit.

Biographie

Née à Moscou le 20 novembre 1925, Maïa Plissetskaïa, privée de ses parents en 1937-1938 dans les purges staliniennes, est recueillie par sa tante et son oncle, tous deux danseurs. Dès l’âge de 9 ans, elle débute sur les planches du Bolchoï. En 1943, la fille « d’ennemis du peuple », remarquée depuis l’enfance pour son extraordinaire talent, entre au Ballet du Bolchoï et devient la fierté de toute la nation soviétique. En 1958, elle épouse le compositeur russe Rodion Chtchedrine. Prima ballerina assoluta du Bolchoï à partir de 1962, elle y défend avec audace les chorégraphes modernes et fait découvrir à la Russie Maurice Béjart ou encore Roland Petit, qui créeront des ballets spécialement pour cette soliste hors pair.

Parole de prima ballerina :

« Je suis surprise à chaque fois de la manière dont les gens me reçoivent. Où que je sois, partout, des regards exaltés, des applaudissements. Ça ne se simule pas. Je vois bien que les gens sont sincères. J’ai toujours vécu et je vis pour cela… "
Argumenty i fakty, 23 novembre 2005

« Au commencement était le mot, dit-on. Et moi je pense qu’au commencement était le geste, parce que le geste est compris de tous, mais pas le mot. "
Ekho Moskvy, 26 novembre 2000

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.