Collectionneurs du présent (+Diaporama)

Sergueï Tchilikov : « Avant la pluie ». Photo du site www.art-moscow.ru

Sergueï Tchilikov : « Avant la pluie ». Photo du site www.art-moscow.ru

La scène française sera représentée par Iragui, qui a ouvert deux galeries, l’une à Paris et l’autre à Moscou. Ekaterina Iragui montrera (entre autres) aux visiteurs de la foire l’œuvre de la sculptrice française Nadine Blandiche. La galériste se réjouit que, pour cette édition, les organisateurs aient fait appel à une directrice artistique [Christina Steinbrecher] « qui mettra un peu d’ordre, parce qu’on a vu un peu tout et n’importe quoi ces dernières années ». Il est exact que l’événement, unique en son genre à Moscou, attirait parfois des galeries aux choix esthétiques discutables. « Art Moskva a souffert de la commercialisation de l’art », estime Ekaterina Iragui.

Crédits : www.art-moscow.ru

Il faut toutefois rendre à César ce qui lui appartient. C’est par Art Moskva que tout a commencé. Avant d’exploser brutalement sous l’afflux de pétrodollars il y a cinq ans, la scène de l’art contemporain russe était animée par un petit cercle de galéristes passionnés (Guelman, Regina, Aïdan) qui formaient le noyau dur de cette foire. Depuis 14 ans, c’est le rendez-vous des professionnels de l’art des 20ème et 21ème siècles et du grand public. Des créateurs de toutes tendances s’y côtoient alors que l’évolution artistique a occasionné des schismes esthétiques et la formation de clans.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.