Intégration fixe mobile

Sergueï Pridantsev

Sergueï Pridantsev

Sergueï Pridantsev, président de la société « Comstar-OTC », estime que les gagnants sont les opérateurs qui ont su intégrer les services mobiles et fixes.
Quels changements peut-on observer actuellement sur le marché des télécommunications russes ?

Le marché des télécommunications russe est susceptible d’apporter pas mal de surprises dans un avenir proche. Le nombre de personnes qui ne peuvent plus imaginer leur vie sans Internet ne cesse d’augmenter.

Pour l’instant, les ressources du segment haut-débit sont déjà bien développées. Regarder des programmes télévisés, des films d’auteur, lire des livres, trouver des statistiques ou des informations, il est désormais possible de faire tout cela sur le Web.

Selon les estimations de diverses agences d’analyse, la croissance du marché des services Internet à « haut-débit » a atteint près de 30% en 2009. La clientèle de la société « Comstar » pour ce segment a augmenté plus vite que le marché lui-même, soit 41% de croissance annuelle représentant 1,3 million d’abonnés.

À l’heure actuelle, le principal moteur de la croissance des opérateurs Internet est le haut-débit, tandis que les « communications téléphoniques via Internet » font de plus en plus souvent partie des services complémentaires proposés par les opérateurs.

L’événement le plus marquant de l’an passé a été le lancement du système mobile WiMAX. Cette technologie permet de « rester en ligne » à n’importe quel point de la ville – à part quelques bâtiments particulièrement « sourds » à travers les murs desquels les signaux radio ne passent pas.

Le coût de l’abonnement dans ce cas est plus élevé que pour les postes fixes mais ce service cible les classes de revenu moyennes et supérieures. L’utilisateur doit être en possession d’un ordinateur portable muni d’un modem ou d’un « netbook » pour pouvoir avoir accès à ces services. Comstar par exemple a mis cette technologie du « netbook » au point sous la marque ColibriComstar.

Est-ce que le propriétaire d’un netbook de ce type peut accéder à l’Internet lorsqu’il se trouve a l’étranger ?

Bien sûr. Le Netbook est équipé de toutes les techniques de connexion mobile actuelle – 3G, WiMAX, Wi-Fi, EDGE. Et donc le client « reste en ligne » quel que soit le pays où il se trouve.
En outre, Comstar élabore activement le projet FON – qui fait partie du système Wi-Fi international FON et compte plus de 1,5 million de « points chauds » dans le monde. Ce réseau peut être utilisé tant par les Russes à l’étranger que par les étrangers séjournant en Russie s’ils font partie d’un réseau. Donc, en voyage d’affaires ou touristique, vous pouvez rester en ligne de façon permanente.

Quelles sont les perspectives de développement des communications mobiles et postes fixes sur le marché Internet russe ?

À mon avis, il n’y a pas de compétition entre les marches de l’Internet mobile ou à ligne fixe. Là où l’Internet mobile gagne en confort d’utilisation, il perd en vitesse de transfert d’information et de bande de transmission par rapport aux connections fixes à cause des limites posées par le partage des voies en fréquence, ce qui se répercute de manière négative sur les coûts du service.

Les technologies à partir de lignes fixes ont également leurs limites : l’abonné est lié à un point fixe. Par contre, la vitesse de transmission des informations est pratiquement illimitée, ce qui est particulièrement important pour délivrer des fichiers de type lourd. Par exemple, il n’est pas possible de se passer de câble optique dans le cas de transmission de conférence vidéo en format 3D.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.