Fleurons industriels (+Vidéo)

Le Grand Palais abritera les dernières innovations russes.Photo de Photoxpress

Le Grand Palais abritera les dernières innovations russes.Photo de Photoxpress

La coopération économique entre la Russie et la France sera au cœur de l’exposition présentée au Grand Palais du 11 au 15 juin prochain.
Cette « Exposition nationale russe », parrainée par la Russie et inaugurée par le Premier ministre Vladimir Poutine, retrace la longue histoire des rapports économiques et humains entre la France et la Russie. Moscou espère profiter de l’occasion pour montrer un autre visage que celui d’une industrie soviétique délabrée. L’entrée dans la nef du Grand Palais prendra la forme d’une installation ultramoderne évoquant l’art populaire russe. « Ce sera la représentation d’une combinaison organique des symboles connus de l’art appliqué russe à travers les technologies multimédia », dixit le communiqué de presse. Attendez-vous à croiser de monumentales Matriochki de 6 à 13 mètres de haut.

L’exposition est divisée en quatre parties : l’histoire des relations franco-russes ; l’industrie de pointe ; la coopération industrielle avec la France ; enfin le potentiel des régional et touristique russe. Car il s’agit bien de prouver aux acteurs économiques français et plus largement au grand public que la Russie possède des capacités qui vont bien au-delà de l’exportation des hydrocarbures et des métaux.

En matière d’innovation, la Russie va montrer ses dernières réalisations dans les secteurs de l’infrastructure, des technologies de l’information, de la santé et de l’écologie. Ce dernier domaine fait l’objet d’une attention particulière des industriels français, conscients de l’immense marché ouvert par les efforts russes visant à améliorer l’efficacité énergétique.

En matière de coopération industrielle, l’exposition mettra en valeur le lanceur Soyouz à Kourou, la présence de Total et de Gaz de France dans les projets énergétiques russes, et les avancées d’Alstom sur les voies ferrées russes.

L’industrie russe a malgré tout un long chemin à faire encore pour démontrer sa compétitivité, mais cette exposition est un pas dans la bonne direction.


Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.