Un Jour dans l’Histoire: il y a 87 ans la Terre du Nord se révélait au monde

Ansgar Walk / CC BY-SA 3.0
Elle abrite le point le plus septentrional du continent asiatique

Crédit : Ansgar Walk / CC BY-SA 3.0Crédit : Ansgar Walk / CC BY-SA 3.0

Il y a 87 ans de cela, des chercheurs russes et leur équipage découvraient les côtes occidentales de la Terre du Nord, un archipel de l’océan Glacial Arctique, à bord du navire Georgui Sedov. Cette terre abrite le point le plus septentrional du continent asiatique, la pointe Arctique.

Une grande expédition en direction de l’archipel a été lancée en 1930 sous la direction d’Otto Schmidt et de Vladimir Wiese. Elle avait pour but de mener « une série d’études sur le développement des territoires septentrionaux et sur son potentiel économique ».« Nous avons une mission, affronter l’Arctique et soumettre ses caprices pour le bien de l’URSS », a écrit Schmidt. (Source : Otto Schmidt de Vladislav Koriakine).

À la fin du mois de juillet, le Georgui Sedov approchait de l’île Gouker, dernière terre découverte jusque-là. Plus loin, l’inconnu.

Au milieu du mois d’août, le navire a vogué en direction du nord-est. L’océan étant gelé, il a finalement dû faire cap au sud pour ensuite se battre à nouveau avec la glace.

Naviguant finalement en eau libre, l’équipage découvrait de nouvelles îles les unes après les autres. Le 25 août, les membres de l’expédition ont débarqué sur l’île Domachni, où une station arctique sera ensuite construite et qui abritera pendant deux ans quatre experts, avec à leur tête Georgui Oushakov, qui y mèneront des études sur la Terre du Nord. Sa carte sera dessinée sur la base de leurs travaux.

Le 14 septembre 1930, le Georgui Sedov regagnait le port d’Arkhangelsk après un périple de plus de 10 000 km.

Lire aussi : 

La Russie construira quatre îles artificielles en mer de Barents

Arctique: à la recherche les fantômes du passé soviétique

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer