Festival ArchStoyanie : le land art dans tous ses états

Белые Ворота. Николай Полисский

Белые Ворота. Николай Полисский

Юлия Абзалтдинова
La XIe édition du Festival international du land art ArchStoyanie a eu lieu au village de Nikola-Lenivets (région de Kalouga, à 220 km au sud-ouest de Moscou) du 22 au 24 juillet. Cette année, il se déroule sur le thème « Refuge » : les membres du projet présenteront des logis, temporaires ou permanents, pour la vie et la création. RBTH a sélectionné sept projets d’ArchStoyanie-2016.

« Porte blanche  »

Ioulia Abzaltdinova
Ioulia Abzaltdinova
 
1/2
 

Créé par le fondateur d'ArchStoyanie et le principal artiste de land art russe Nikolaï Polisski, ce portail est un Arc de Triomphe, une entrée menant dans l'espace artistique du parc.

« Pont »

Crédit : Ioulia AbzaltdinovaCrédit : Ioulia Abzaltdinova

Le bureau d’architectes Wowhaus a construit un pont reliant le village Zvizji et le parc paysager « Versailles ». Des passerelles est ajoutées pour former un espace de repos et de contemplation philosophique, alors que le marais sont recouvert d’une grille en acier, puis de terre – avec le temps, le marais devrait se couvrir de buissons. Ainsi, la pensée technique moderne coexiste en harmonie avec la nature.

« Pomme de pin »

Les artistes Irina Korina et Ilya Voznessenski ont érigé une pomme de pin immense à Nikola-Lenivets.

La carcasse métallique de cette construction de 5 mètres est recouverte de boucliers défensifs.

Cependant, l’homme est l’élément central du projet : en entrant à l’intérieur de la construction, il se trouve comme au centre de l’univers ou le devient lui-même.

nOleg Krasnovn
nIoulia Abzaltdinovan
 
1/2
 

« Sculpture habitée pour les humains »

Crédit : Ioulia Abzaltdinova
Crédit : Ioulia Abzaltdinova
 
1/2
 

Cette sculpture de vie, qui pourrait servir d’abri pour toutes les épreuves, est réalisée en fibre de verre et matériaux composites. Telle une chambre d’isolement, l’œuvre de Dmitri et Elena Kavarga crée un cocon protecteur autour de l’homme, le protégeant de toute mondanité.

« Pagode de campagne »

Crédit : Ioulia Abzaltdinova
Crédit : Ioulia Abzaltdinova
 
1/2
 

La pagode du groupe Comité d’Apollon et du bureau d’architectes Patkonen Projects cherche à harmoniser l’environnement. Un mapping vidéo qui est diffusé sur le bâtiment apporte un complément visuel. La construction est particulièrement impressionnante à la tombée de la nuit, avec la « révélation » des fresques dessinées sur les antennes.

«  Geländewagen enterré »

Crédit : Ioulia AbzaltdinovaCrédit : Ioulia Abzaltdinova

Un autre abri se présente sous la forme d’un bunker – la voiture Geländewagen, qui est enterrée, puis recouverte de pelouse. Cela donne un refuge bien camouflé avec une seule entrée – par la trappe sur le toit. Ceux qui le souhaitent pourront entrer à l’intérieur pour se cacher. La cachette-auto a été conçue par Archipoint.

« Tête Maison du sans-abri »

Pour son refuge temporaire, l’artiste Pavel Souslov a opté pour les matériaux qui lui sont les plus proches et intelligibles – des toiles de châssis. Ce n’est pas seulement une sculpture, mais aussi une œuvre de work in progress. Chacune des plus de 250 toiles peut être retirée pour la réalisation d’une nouvelle œuvre. Une fois les toiles achevées, l’installation sera démontée.

Crédit : Ioulia AbzaltdinovaCrédit : Ioulia Abzaltdinova

« Univers personnel №5 »

Cette arche singulière pour deux personnes a été créée par le sculpteur Dmitri Joukov. En forme d'entonnoir ou de conque, elle protège Adam et Eve et l"avenir contre le danger.

Crédit : Ioulia Abzaltdinova
Crédit : Ioulia Abzaltdinova
 
1/2
 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.