Bientôt dans toutes les librairies du pays !

Crédit : Shutterstock / Legion-Media

Crédit : Shutterstock / Legion-Media

La Russie cherche à raviver l’intérêt pour la lecture grâce aux bandes annonces de livres.
Les bandes annonces de livres ne sont pas très différentes des bandes annonces de nouveautés cinématographiques. La vidéo compacte doit accrocher le lecteur potentiel et donner une idée du sujet du livre et de son auteur.

Pour cela, on utilise les thèmes qui ont fait leur preuves – l’amour, la mort, la magie – ainsi que l’art d’embellir les choses. Ainsi naissent les publicités dans lesquelles Les Âmes mortes de Gogol devient un « thriller qui vous tiendra en haleine ».

La bande annonce pour ce poème est un clip amateur réalisé pour le Concours panrusse de bandes annonces de livres, organisé pour la première fois en 2012 pour redonner aux jeunes le goût de la lecture. Selon les termes du concours, la présentation vidéo de son livre préféré doit tenir en deux minutes et demie. « Toutes les techniques sont acceptées, le choix du livre est libre », explique la secrétaire de presse du concours Nina Souslina.

L’un des participants a compté le nombre de vitres cassées, de litres d’huile renversés et de Marguerites invitées au bal dans Le Maître et Marguerite de Mikhaïl Boulgakov pour créer sa vidéo.

Une autre a choisi Pétersbourg d'Andreï Biély et a dessiné des scènes historiques de l’époque.

Une troisième a découpé les personnages d’Alice au pays des merveilles.

Plus de 500 créations ont été présentées lors du concours cette année. Le vainqueur du Grand prix a gagné le droit de réaliser une bande annonce pour l’un des principaux éditeurs russes Eksmo qui propose désormais régulièrement des vidéos publicitaires pour ses livres. Toutefois, les bandes annonces de livres restent un genre nouveau en Russie et les canons ne sont pas encore définis. Ainsi, les éditeurs sont ouverts aux expérimentations.

Les statistiques approximatives

« Nos bandes annonces de livres sont principalement disponibles sur Internet. Parfois, elles sont projetées dans les librairies », explique le directeur de la rédaction fiction d’Eksmo Sergueï Roubis. « Nous ne connaissons pas leur impact sur les ventes et ne disposons pas de telles statistiques »

Il précise qu’il est également difficile de définir l’auditoire cible des bandes annonces de livres. C’est pourquoi les créateurs de vidéos se basent sur les données statistiques moyennes pour les clients de librairies : 75% de femmes, 25% d’hommes.

Un genre amateur

Qui sont les créateurs de publicités pour les livres ? La « première bande annonce professionnelle » a été réalisée en Russie en 2012 pour le roman d'Alexeï Mavrine Cynocéphale.

Une idée américaine

Les bandes annonces de livres sont apparues aux Etats-Unis à la fin des années 80, avec la parution du clip publicitaire du roman Wildwood de John Farris. Il présente la couverture du livre, alors que la voix off récite les avis dithyrambiques des critiques littéraires. 

Elle a été créée par une équipe de scénaristes, acteurs et opérateurs professionnels. Si l’on ne sait pas qu’il s’agit d’un livre, cette vidéo peut être prise pour un extrait de film de science-fiction. La bande annonce de Cynocéphale est la plus chère de l’histoire de la publicité de livres à ce jour : l’éditeur Azbuka Atticus a consacré plus de 10 000 dollars à sa création.

Les autres vidéos de cet éditeur semblent bien plus modestes, tout comme les bandes annonces de leurs concurrents. Chez Eksmo, ce travail est réalisé non par des opérateurs et scénaristes professionnels, mais par les collaborateurs de la maison qui utilisent les moyens du bord.

La présentation d’une telle vidéo se résume généralement à un PowerPoint ou à plusieurs plans du film si le livre a déjà été adapté au cinéma. Bien que la phrase « Bientôt dans toutes les librairies du pays » soit affichée sur toutes les affiches publicitaires, ce genre reste toujours réservé aux amateurs.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.