L'Ermitage vide s'expose sur Instagram

Pendant une journée seulement, le plus célèbre musée russe, l’Ermitage, totalement vide, a ouvert ses portes à 17 internautes populaires sur Instagram. RBTH a réuni les meilleures images et discuté avec les blogueurs.

Le 10 novembre, les utilisateurs les plus actifs d’Instagram ont pris part à l'événement placé sous le hashtag #Emptyhermitage, une promenade dans les salles totalement vides de l’Ermitage à Saint-Pétersbourg. Il s’agit de la deuxième manifestation du projet commun entre Instagram Russia et les établissements culturels russes.

En octobre, les utilisateurs d’Instagram ont arpenté les salles vides du Bolchoï à Moscou. Selon les organisateurs, l’objectif principal de ces manifestations est d’ouvrir de beaux bâtiments aux Insta-photographes talentueux aux heures où ils n’accueillent pas de visiteurs.

L’Ermitage vide a accueilli 17 blogueurs vêtus selon le dress-code black tie. « L’idée de nous mettre sur notre 31 nous a déjà aidé lors de la rencontre au Bolchoï », nous raconte Olessia Chaïakhmetova, Instagram Community Manager pour la Russie et l’Europe de l’Ouest.

« C’est très important d’unir les participants avant la manifestation pour que la session photo soit vraiment intéressante. À l’Ermitage, nous avions l’impression de nous être transformés en personnages d’un film captivant dont l’action se déroulait dans l’un des plus célèbres musées au monde. Il y avait des poursuites, des histoires d’amour, comme dans un vrai film ».

La visite du musée vide a fait grande impression sur les Insta-photographes. « L’émotion que procure la visite de l’Ermitage vide est unique », nous raconte Olga Melekestseva qui a participé à la manifestation.

« Vous avez la possibilité d’observer l’espace et de photographier le musée sous tous les angles, dans le calme et le silence, sans penser aux visiteurs qui pourraient entrer dans le cadre et troubler la composition ».

« Sentir le souffle de l’Ermitage vide est quelque chose d'incroyable », s’exclame l’Insta-blogueuse Ekaterina Michtchenkova. « On a l’impression de se trouver à l’intérieur d’un organisme vivant ». « En l’absence de foule, on ressent d’une toute autre manière toute la beauté et la force de cet espace », acquiesce la photographe Nastia Kopteva.

Les instagrammeurs ont photographié les salles vides, mais aussi des moments de travail uniques. Sur leurs photos, vous pouvez notamment voir comment on change les ampoules des gigantesques lustres en cristal ou comment on dépoussière les cadres des tableaux.

« J’ai pu observer les artistes étudiants qui travaillent au musée un jour de fermeture. L’Ermitage est comme un théâtre qui vit sa propre vie dans les coulisses ! », s’exclame la blogueuse Olga Melekestseva.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.