Cinq événements culturels pour la semaine du 23 au 29 juin

De passage à Moscou ou à Saint-Pétersbourg ? RBTH vous propose chaque semaine une sélection d'événements culturels à ne pas manquer.

Lundi 23 juin

Source : Youtube d'Andrei Rukhadze

Le compositeur Alexandre Manotskov et le quatuor à cordes « Kouraj » se produiront à la Maison de la musique de Moscou. Ils interpréteront des compositions basées sur les vers de deux poètes russes renommés du siècle précédent, Daniil Kharms et Alexandre Vvedenski, mais également du poète espagnol Juan Ramon Jiménez, prix Nobel de littérature. En plus de cela, le compositeur en personne entonnera des chants !

Alexandre Manotskov, l’un des principaux compositeurs russes de musique classique, a composé pour les spectacles des célèbres metteurs en scène et réalisateurs Kirill Serebrennikov et Dimitri Krimov. Depuis déjà deux mois, ces spectacles sont joués dans les festivals de théâtre d’Allemagne et du Royaume-Uni. Manotskov a été l’auteur de la bande-annonce du film remarqué « Playingthe victim » également réalisé par Serebrennikov. Sa musique intègre des rythmes jazz contemporains et des procédés des minimalistes.

www.mmdm.ru

Mardi 24 juin

Crédit : service de presse

L’exposition « Les Centaures des terres du Nord », consacrée aux jouets traditionnels, aura lieu au musée d’Etat Darwin de Moscou. Les productions traditionnelles des nombreuses régions de Russie diffèrent de manière assez importante entre elles, les distances entre ces régions étant énormes, les routes mauvaises, et les matériaux différents. Par exemple, le jouet sans doute le plus célèbre de l’oblast de Toula, le « jouet de Filimonovo », possède une drôle de forme allongée. C’est pour cette raison qu'il est devenu aussi populaire. Ce n’est pas dû au fait que les artisans locaux, en bons amateurs de bande dessinée, aient décidé de faire dans le comique. En effet, il y a deux siècles, les bandes-dessinées n’existaient pas, et l’argile locale avait tout simplement la particularité de s’étendre pendant la cuisson.

Les jouets de la ville de Kargopol, dans l’oblast d’Arkhangelsk, sont probablement les plus originaux. Cela n'est pas dû cette fois au matériau utilisé, mais à la mentalité des habitants. Les Pomores qui vivent dans cette région forment un peuple singulier ; les gens sont rudes, bien bâtis, habitués à compter sur leurs propres forces. A la différence des jouets de Filimonovo, ceux de Kargopol sont plus petits, mais ils conservent la mémoire des occupations des jours anciens. Des centaines de jouets seront exposés pendant l'exposition : des petits bonhommes, des paysans, des cavaliers, des animaux, des preux chevaliers ou encore un centaure barbu en épaulettes avec ses médailles. Un cheval mutant à deux têtes vous attend également.

www.darwinmuseum.ru

Vendredi 27 juin

Les têtes d'affiche du festival sont Marilyn Manson (sur la photo) et the Prodigy. Crédit : AP

Le festival musical « Park Life » aura lieu pour la deuxième année consécutive au Centre panrusse des expositions (VDNKh). Il s'étendra sur trois jours, du 27 au 29 juin. Initialement, il était prévu cette année que le festival se tienne également à Kiev, mais la situation politique instable a forcé à annuler l'événement.

Les têtes d'affiche du festival sont Marilyn Manson et the Prodigy. Une polémique instructive entoure les concerts de Manson. Son passage en Russie avait été logiquement prévu comme une tournée des grandes villes de Russie. Cette décision a soulevé l'indignation des fondamentalistes orthodoxes. Si, à Moscou, rien n'est à signaler, à Novossibirsk, les religieux exigent l'annulation du concert. Les musiciens sont accusés de promouvoir la perversion sexuelle. Les villes de province sont plus soumises à l'opinion publique que la capitale. Voilà pourquoi les autorités de Novossibirsk essaient de trouver un compromis entre les mélomanes et les citoyens indignés. Pour l'instant, le concert reste en suspens.

www.parklive.pro

Samedi 28 juin

Karla Black, Nature Does The Easiest Thing (« La Nature fait la chose la plus simple »), 2011 (fragment).
Poudre de plâtre, peinture en poudre, cellophane, ruban adhésif, peinture, polyéthylène, fil textile, 210 x 1580 x 500 cm. Installation, Before the law (« Avant la loi », groupe d'exposition), Museum Ludwig, Cologne, 2011. Photo : Lothar Schnepf, Galerie Gisela Capitain, Cologne.

La Manifesta est une biennale d'art contemporain sans domicile fixe. Depuis 1996, elle a lieu dans différentes villes européennes. Une fois tous les deux ans, elle quitte son port d'attache et s'en va déambuler à travers le continent. Cette année, la Manifesta a vagabondé jusqu'à la ville de Saint-Pétersbourg. Fait intéressant, l'Ermitage accueille la manifestation. Il semblerait pourtant a priori que l'art contemporain et ce temple de la conservation de l'art classique russe soient aux antipodes. C'était sans compter sur l'audace artistique du directeur de l'Ermitage, Mikhaïl Piotrovski. De même, pour les 250 ans du musée, Piotrovski avait tenu à souligner le lien entre les œuvres classiques et le processus artistique contemporain.

Du 28 juin au 31 octobre, deux programmes se tiendront sur diverses places de Saint-Pétersbourg : le premier officiel, le second parallèle. Au total, 56 projets seront présentés sur 40 places de la ville. Dans le cadre de la biennale se tiendra également le festival « Art Prospekt » comprenant l'exposition lancée par l'artiste conceptualiste Vladislav Mamyshev-Monroe. La thématique du traducteur, non seulement linguistique, mais aussi interculturel, occupera une place importante : le programme « L'art de traduire » de la bibliothèque Maïakovski et le « Camp de réfugiés » dans les anciens garages le long de la Fontanka y seront notamment consacrés. Le thème de la traduction sera présent d'une manière ou d'une autre dans les autres programmations. Les œuvres de nombreux artistes russes et étrangers reconnus seront également exposées lors de la biennale, comme celles du célèbre Joseph Beuys.

manifesta10.org

Samedi 28 juin

Source : facebook.com/openlook

Le festival de danse contemporaine « Open Look » se tiendra à Saint-Pétersbourg du 28 juin au 11 juillet. Ce festival est attendu non seulement par les personnes souhaitant admirer la prestation de célèbres collectifs, mais également par celles désirant apprendre à danser et participer au show en lui-même. C'est pourquoi une part significative de la programmation est composée de cours de danse et de master-class dirigés par des professeurs européens et russes. Les principales représentations auront lieu sur la nouvelle scène du théâtre Alexandre où se produiront « Dance is Great/Britain », « Teachers’ Gala », « Russian Look », « British KinoDance », « 3-D Dance-labyrinthe » et d'autres collectifs.

myfest.ru

Préparé par Dmitri Romendik

 

Et vous avez vous déjà prévu quelque chose pour le week-end ? Partagez vos bons plans en soumettant votre commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook


Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.