Les « musées du geek » rendent l'histoire de la Russie accessible à tous

Crédit photo : Igor Zarembo / RIA Novosti

Crédit photo : Igor Zarembo / RIA Novosti

Du 27 janvier au 18 mai, le Musée d'État l'histoire de le religion de Saint-Pétersbourg, a accueilli le festival-internet de musée multimédia « Musée du geek ». Visites virtuelles, applications mobiles, programmes éducatifs sous forme interactive et amusante permettent au public de se familiariser avec l'histoire et les traditions de la Russie sans quitter l' ordinateur.

« Le festival est une recherche par action, le moyen de faire connaissance avec les concepteurs de musées multimédias et leurs travaux, et de développer des relations professionnelles informelles. Des stages,  séminaires et conférences s'inscrivent dans le programme « Musée du geek » », a déclaré Olga Kissel, une des organisatrices du festival qui a aussi participé à la conception des musées multimédias avec 20 ans d'expérience dans ce domaine.

« Il a été difficile d'intéresser les musées, de recevoir des réponses », a reconnu Kissel. Pourtant c'est un succès : 70 projets de 43 musées à travers le pays ont pris part au concours.

Les spectateurs et les jurés avaient jusqu'au 18 mai pour choisir le vainqueur. C'est le jeu  « Rencontre de musée », du musée d'architecture et ethnographie de la région de Vologda, qui gagné. Il était possible de voter pour son projet favori uniquement en ligne. Les lauréats de chaque nomination ont été choisis par un jury présidé par Mikhaïl Piotrovski, le directeur de l'Ermitage de Saint-Pétersbourg.  

Au total, cinq nominations : les collections électroniques, le programme pour personnes ayant des besoins spéciaux, les expositions et expositions multimédias, les programmes éducatifs, les publicités de musée et les relations publiques.

Les liens avec des musées étrangers étaient également encouragés. Ainsi, le musée-réserve Peterhof (près de Saint-Pétersbourg) a préparé un projet conjoint avec Versailles sur internet : « Voyage de Pierre le Grand au château de Versailles en 1717 ».

« Pierre Le Grand est un personnage central de l’historiographie russe. Sa visite à Versailles, et sa rencontre avec le jeune Louis XV en 1717, deux ans seulement après la mort de Louis XIV, est un épisode assez méconnu. Il est toutefois passionnant et riche d’anecdotes sur la personnalité même du Tsar. Il permet également d’en apprendre beaucoup sur la situation des deux pays à ce moment-là (politique, diplomatie, économie...) et sur l’état de leurs relations », a déclaré Violaine Solari, représentante du projet.

« Le webdocumentaire propose aux internautes de suivre les étapes du voyage du Tsar depuis la Russie jusqu’au château de Versailles, à travers les récits des directrices des deux institutions, Elena Kalnitskaya et Béatrix Saule »Comme l'a souligné Violaine Solari le projet a été supervisé par les directeurs de Peterhof et de Versailles en personne.

« Grâce au réseau des résidences royales et à ce projet, nous avons renforcé et développé nos liens avec le château Peterhof. Les équipes de communication et les services en charge des projets multimédias des deux établissements ont travaillé ensemble au quotidien pour concevoir et realiser ce webdocumentaire, échangeant vidéos, photos et documents à distance ».

Le projet du musée et réserve naturelle d'État de Volgoda “Les habitant de Vologda dans l'histoire russo-américaine” est intéressante techniquement, ainsi qu'au niveau du contenu. L'intérêt pour le sujet n'est pas un hasard : il y a deux cents ans, des explorateurs russes de la région de Vologda ont fondé la forteresse Ross, en Californie.  

Le travail pour ce projet a duré deux ans, mais le résultat est impressionnant : grâce à un magnifique panorma, la forteresse peut être admirée sous différents points de vue, ainsi que la ville historique de la région de Vologda.

Au même moment, pendant que vous profitez de la vue , une voix-off vous offre de précieuses informations sur la vie quotidienne à Vologda au XIXe siècle et sur les pionniers russes en Amérique. Admirez l'océan, ou plongez dans l'ambiance sombre de l'ancienne forteresse, c'est à votre guise, mais tout est possible.

Ce ne sont pas uniquement les musées internationaux qui célèbrent le festival « Musée du geek ». La maison-musée de Lev Tolstoï « Iasnaya Poliana » a présenté au public et au jury la version complète de l'application mobile « Le livre de cuisine de Sofia Andréevna Tolstoï », dévoilant les secrets de la cuisine russe et européenne aimée par les familles nobles de la deuxième moitié de XIX siècle.

Un autre projet intéressant, est celui préparé par le Musée national de la République de Carélie. Le système d'information du musée « Carélie ouverte » (OpenKarelia) permet le développement d'itinéraires éducatifs et culturels particuliers, ainsi que d'obtenir un aperçu des traditions anciennes, de la vie et de l'histoire de la République à travers la collection du musée.

Les organisateurs ont donc atteint leur objectif: « L'idée était productive, elle a suscité l'intérêt et l'enthousiasme », se réjouissent-ils.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.