Les blogueurs ne sont pas contre la femme à barbe

Crédit : Vladimir Astapkovitch/RIA Novosti

Crédit : Vladimir Astapkovitch/RIA Novosti

La victoire de Conchita Wurst à l'Eurovision a créé la polémique parmi les médias russes. Les plus conservateurs ont décidé de condamner publiquement la femme à barbe, mais les blogueurs eux, prennent ça sur le ton de la plaisanterie.

Certains politiques et fonctionnaires condamnent la victoire de la femme à barbe, et sur les chaînes principales de télévision russes, un message défendant les valeurs traditionnelles a été transmis. Les participants du talk-show sur la chaîne « Rossiya 1 » étaient également contre. Le présentateur Boris Kortchevnikov a qualifié la représentation de Conchita de requiem de l'Europe et des valeurs traditionnelles. Selon lui, « L'Europe perd la tête », et l'image « ni homme ni femme » brûlant dans les flammes infernales représente bien l'état de l'Union européenne moderne. Vladimir Jirinovski, leader du parti Libéral-démocrate de Russie (LDPR) a même déclaré : « Nous avons libéré l'Autriche en vain », et a ajouté « L' Europe dégage une diarrhée de sang et de bave ».

Mais la réaction de la blogosphère russe a été étonnamment positive.

Tout va bien

« Je ne vois rien d'anormal. C'est un spectacle. J'ai apprécié le vainqueur, sa voix, et la chanson est super ! », écrit le blogueur sen_semilia sur livejournal.com, et cette opinion est partagée par beaucoup. « Oh mon Dieu, un homme dans une robe sur scène, c'est tout simplement une nouveauté. A en juger les réactions, on peut penser que personne n'a jamais vu ça auparavant », écrit mona_cenia.

Ce que les bureaucrates condamnent n'est pas vraiment clair : est-ce l'orientation sexuelle du chanteur, ou l'image d'une femme à barbe ? S'il s'agit de l'orientation sexuelle, le célèbre duo pop russe « Tatu » avait déjà exploité une image lesbienne. En ce qui concerne les femmes à barbe, on en montrait encore dans les cirques russes au XIXeme siècle, et il existe au Portugal d'importants groupes de religieuses à barbes.

Même en Russie, le rôle de travesti (lorsqu'une femme se produit sur scène habillée en homme, ou l'inverse) a du succès sur nos scènes. La très populaire, Verka Serdioutchka, était déguisée en Andreï Danilko lors de sa représentation à l'Eurovision pour l'Ukraine en 2007 et a terminé deuxième du classement. Aussi, en Russie, la comédie Jour des élections est très populaire, où le soliste barbu du groupe « Uma2rmaH » chantais il y a déjà 10 ans « Machka, tu es travesti ! » en vêtements féminins sans provoquer de tels débats politiques.

Show must go on

La majorité des blogueurs russes perçoivent la femme à barbe comme un simple spectacle, au même titre que le groupe rock Queen, dont le chanteur Freddy Mercury chantait en robe. « C'est vraiment le spectacle, c'est avant tout des images provocatrices », a écrit sur son blog Irina Krachennikova, « Tout a toujours choqué dans la musique pop, et on décide soudain qu'il y a quelque chose à condamner ».

« Ces gens qui s'indignent devant Conchita Wurst, se cachent derrières les effets psychologiques sur les enfants, mais ces hypocrites ne voient pas ce qui est évident », écrit Natacha Kramouchtchenko. Elle rappelle également, que dans le pays, le comportement de nombreux alcooliques à des conséquences importantes sur les enfants et ça ne dérange personne. Par contre, à cause de  chanteurs étrangers qu'on aura oublié dans à peine 6 mois, les gens sont à limite de la colère.

Beaucoup partagent cette opinion. Den04 écrit : « A la télé, dans les films, on voit chaque jour des meurtres, de la violence, la propagande des drogues. Même les enfants jouent à des jeux cruels et dangereux. Alors pourquoi les parents ne s'indignent pas plutôt de ça ? Par contre, un artiste talentueux chante à l'Eurovision, et commence la crise de nerfs … » Et encore : « Je ne comprends pas cette société bornée. Les bodybuilder féminines ont également souvent une barbe ou une moustache, mais si on leur dit que c'est immoral, on peut se retrouver à l'hôpital avec une commotion cérébrale, et discuter de la ''morale'' avec ses ''voisins de chambres'' ».

Cependant, aucune agitation particulière n'a été remarquée dans les blogs. Beaucoup n'ont simplement pas suivi l'Eurovision, jugeant le programme trop léger et sont tout à fait indifférents à la femme à barbe. Il y avait en effet, ceux qui condamnent Conchita, mais de façon quelque peu indolente, par des clichés répétés sur les valeurs traditionnelles et l'Europe dépravée. Si ce n'était pas à travers les grandes déclarations de plusieurs vedettes de l'actualité qui de toute évidence avaient décidé se promouvoir par l'intermédiaire du show européen, peu de gens auraient prêté attention à ce qui pousse sur le visage Conchita Wurst.

 

Et vous qu'en pensez-vous ? Donnez-nous votre avis en tweetant @rbth_fr #eurovision


Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.