Cinq événements culturels à Moscou du 6 au 12 avril

L'exposition « Prêt au décollage ? ». Source : Service de presse

L'exposition « Prêt au décollage ? ». Source : Service de presse

De passage à Moscou ? RBTH vous propose chaque semaine une sélection d'événements culturels à ne pas manquer.

Mercredi 9 avril

Source : Service de presse

Au Musée juif et centre de tolérance sera inaugurée l'exposition de Moisei Nappelbaum « L’atelier ». Moisei Nappelbaum est l'un des meilleurs reporters-photographes soviétiques. Il a inventé son propre luminaire : il a placé une lampe électrique de 1000 Watt dans un seau au lieu d'une cartouche et a renforcé le pied. Cet appareil s'appelait le « seau de Nappelbaum » et grâce à lui, il a crée ses chefs d’œuvres.

Près de 200 portraits photo seront exposés. Comme Nappelbaum était reconnu comme un maître de son vivant, toutes les célébrités soviétiques allaient le voir pour se faire photographier. Ainsi il a pris en photo toute l'élite et nous pouvons étudier l'histoire d'après ses photographies.

www.jewish-museum.ru (en russe)

Le festival de nouveau cinéma italien débutera le même jour dans le cinéma « Illusion ». Pendant 7 jours, 11 films seront projetés. Le festival commencera avec le film Grande beauté du réalisateur Paolo Sorrentino qui a reçu le Globe d'or italien. C'est une satire caustique des mœurs d'une société respectable et de ses habitants.

Source : Service de presse

Et à la clôture on verra le film d'Edoardo Leo Bonjour papa, film sur un play-boy vieillissant qui voit soudain apparaître dans sa vie une fille de seize ans ce qui transforme sa vie existence du tout au tout.

www.coolconnections.ru (en anglais)

« Prêt au décollage ? » c'est avec cette question que le pilote d'essai Marc Gallai s'adressait à Iouri Gagarine avant chaque décollage d'entraînement. C'est ainsi qu'a été nommée l'exposition qui commencera au musée moscovite d'art moderne à la veille de la Journée de l'aéronautique. Des travaux de quarante artistes seront exposés sur les thèmes du cosmos donnant l'avantage aux conceptualistes : Oleg Koulik, Konstantin Batynkov et autres.

Il y aura des travaux de tous genres : peinture, sculpture, objets d'art, installation, graphisme, art vidéo, photographies. Puisque pour les artistes le thème du cosmos n'est pas une matière d'étude scientifique mais seulement un ensemble d'images, l'exposition est parvenue à être visionnaire et intéressante pour les amateurs de psychédélisme.

www.mmoma.ru (en anglais)

Samedi 12 avril


Source : Service de presse

Dans la salle d'exposition du clocher de la Dormition et la salle à une colonne du palais du Patriarche sera inaugurée l'exposition « Inde, Bijoux subjuguant le monde ». « Ne pas compter les diamants dans les grottes de pierre, ne pas compter les perles dans la mer méridionale, de mon Inde lointaine », chante l'invité indien de l'opéra de Nikolai Rimski-Korsakov « Sadko ».

C'est la première fois que tous ces diamants et perles sont prêtés à une exposition en Russie dans une telle quantité – plus de trois cents pièces uniques de joaillerie. Ce n'est pas seulement de la joaillerie indienne – des chapeaux et bijoux, mais également des compositions européennes de designers du début du siècle dernier d'après des modèles indiens.

À côté des bijoux indiens médiévaux et des travaux des maisons Cartier, Chaumet, Mauboussin, Vab Cleef & Arpels, seront également exposés des travaux d'artistes indiens contemporains.

www.kreml.ru (en anglais)

Dimanche 13 avril


Crédit photo : Photoshot / Vostok Photo

Le concert du chanteur italien Gianni Morandi dans le palais du Kremlin fera salle comble. Il est venu pour la première fois en Russie en tournée en 1965 et y vient depuis régulièrement. Populaire dans les années 1960-80 le chanteur de chansons de variété peu recherchées est très aimé en Russie.

Dans les années 1980, on pouvait entendre sa voix de rossignol aux fenêtres, dans les voitures, des transistors sur la plage … Durant sa longue carrière, Morandi a enregistré plus de 30 disques qui ont été tiré à plus de trente millions d'exemplaires.

www.kremlinpalace.org (en anglais)

Texte préparé par Dmitri Romendik

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.