Fanny Ardant présente « Cadences obstinées » à Moscou

Une scène du film Cadences obstinées. Source : service de presse

Une scène du film Cadences obstinées. Source : service de presse

La réalisatrice aborde ses impressions sur le film, la musique, la vie et son attachement à la Russie.

Le 20 novembre Fanny Ardant a présenté son nouveau film en tant que réalisatrice Cadences obstinées à Moscou. La première en France est prévue le 8 janvier, alors qu'en Russie le film n'est pas encore acheté, bien que ce soit un personnage russe du professeur de musique qui joue un rôle important dans la vie de l'héroine principale du film.

Dès les premières scènes de Cadences obstinées, on arrête de respirer, tellement l'héroine Margo (Asia Argento) ressemble à la réalisatrice du film. Une brunette en noir très maquillée sur des talons hauts. Avec un sourire, Ardant confesse avoir influencé l'actrice pour obtenir ce résultat dont elle est très contente.

Le film racconte l'histoire de la violoniste Margo qui abandonne sa carrière de musicienne pour Furio (Nuno Lopes). Malgré ce sacrifice, elle perd son amour. Furio est très occupé, il se lance dans la renovation d'un vieil hôtel dans des conditions impossibles, alors qu'elle essaie de le reconquerir, de garder non seulement ses relations, mais aussi un sens dans sa vie.

Ardant repète la phrase que les gens heureux n'ont pas d'histoires et dit que « l'art prend la place ou l'amour passe. Si Mozart était heureux il ne trouverait pas le temps d'écrire cette musique tragique ».

Et c'est un vieux professeur en musique russe Vladimir Mychkov qui aide Margo à renaître. Ardant dit que le personnage ressemble à l'acteur russe Vladimir Machkov, seulement une lettre est changée dans le nom. Ils ont joué ensemble dans le film Raspoutine. Ardant racconte qu'ils se sont promenés à Saint-Petersbourg, qu'il parlaient beaucoup, riaient, et même pleuraient.

Fanny Ardant dit qu'elle aime venir à Moscou et en Russie, et sa perception du pays est très artistique : à travers la culture et la musique...

Le film Cadences obstinées sera présent parmi d'autres lors du Festival « Cinéma français aujourd'hui » à Moscou et Novossibirsk ce décembre. 

 

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook


Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.