Des architectes français apprennent aux Russes à aménager les parcs urbains

De g. à dr.: le Président de la FFP Jean-Marc Bouillon, la Directrice de la Coopération Internationale chez IB2C France SAS Irina Garnier, la paysagiste Jacqueline Osty, l'Adjointe au Maire de Paris et Chargée des espaces vertes Fabienne Giboudeaux, la Directrice de l'aménagement chez Grand Lyon Anne Ringlet, la paysagiste Taissia Volftrub, le Directeur du service des Parcs et Jardins de la ville de Créteil Yves Pilorge. Crédit : Tatiana Chramtchenko

De g. à dr.: le Président de la FFP Jean-Marc Bouillon, la Directrice de la Coopération Internationale chez IB2C France SAS Irina Garnier, la paysagiste Jacqueline Osty, l'Adjointe au Maire de Paris et Chargée des espaces vertes Fabienne Giboudeaux, la Directrice de l'aménagement chez Grand Lyon Anne Ringlet, la paysagiste Taissia Volftrub, le Directeur du service des Parcs et Jardins de la ville de Créteil Yves Pilorge. Crédit : Tatiana Chramtchenko

Une délégation d'urbanistes français et anglais est venue à Moscou pour participer les 4 et 5 octobre 2013 au premier Forum international professionnel « Gorod-Park » consacré à l'architecture paysagère et design urbain.

Un petit bâtiment blanc embusqué au fond d'une allée au parc Sokolniki au nord de Moscou et peu connu par les Moscovites abrite une collection d'œuvres calligraphiques du monde entier. C'est ici que se trouve le Musée de la Calligraphie contemporaine et que s'est tenu le week-end dernier le premier Forum international professionnel « Gorod-Park » (« Ville-parc ») consacré à l'architecture paysagère et au design urbain.

Organisé sur l'initiative de la Fédération Française du Paysage (FFP) et son bureau russe IB2C France SAS, le Forum est devenu un événement plutôt franco-russe qu'international. La liste de participants étrangers  ne comprenait qu'un seul nom non-français, celui du Britannique Nigel Thorne, Président de l'Association Européenne des Architectes Paysagistes (IFLA Europe, Londres), Vice-Président de l'Association Internationale des Architectes Paysagistes. Les autres invités, non moins connus du monde de l'architecture, sont venus de France.

Dans une ambiance de travail conviviale, les participants ont partagé leurs expériences et discuté avec leurs collègues russes des nouvelles tendances dans le domaine de l'architecture urbaine. 

Fabienne Giboudeaux, Adjointe au Maire de Paris et Chargée des espaces vertes a parlé des jardins aménagés sur les toits parisiens et des barges transformées en îlots verts flottants sur la Seine. « Il est important de mettre en contact la verdure et la Seine », disait-elle montrant les photos des barges en verdure, pendant que l'audience faisait des croquis.

La paysagiste Jacqueline Osty a présenté son projet du parc Martin Luther King à Clichy-Batignolles (Paris) dont l'un des thèmes principaux est le « changement de saisons ». « Le jardin change en fonction des saisons grâce aux plantes, a-t-elle expliqué. Des arbres verts et des champs fleuris créent une ambiance estivale en été. En automne c'est le feuillage coloré, en hiver ce sont des arbustes à feuilles seches ». Idée parfaitement valable pour les quatre saisons russes différentes l'une de l'autre. 

Le directeur du service des Parcs et Jardins de la ville de Créteil Yves Pilorge a partagé avec l'auditoire sa méthode de « sculpter la matière végétale » qu’il avait utilisée à Créteil pour réaménager les rives de la Marne. « On peut venir utiliser la nature déjà présente avec le moins de moyens dépensés, a-t-il dit. De ce point de vue, Moscou représente un beau champ d’expérimentation ». Les photos aériennes prises par ses collègues, le duo Antoine Grumbach et Jean-Michel Wilmotte pour le projet du Grand Moscou et présentées lors du Forum témoignent d’un grand potentiel d’espaces verts naturels de la capitale russe, selon M.Pilorge.

Le Britannique Nigel Thorne, Président de l’IFLA, a parlé du projet du Parc Olympique construit pour les JO 2012 de Londres. « La raison pour laquelle Londres a été sélectionné pour accueillier les Jeux Olympiques de 2012, est que nous savions quoi faire avec le parc une fois les JO sont terminés », a commencé sa présentation M.Thorne. Certains auditeurs y ont vu une allusion aux préparatifs des JO 2014 de Sotchi. « À votre avis, que deviendra le Parc Olympique de Sotchi après les JO ? » a demandé un auditeur à Nigel Thorne. « Je n'en sais rien. On ne m'a pas fait voir le projet », a-t-il souri.

À l'issue du Forum, les participants ont planté un arbre symbolique dans le parc de Sokolniki pour célebrer la coopération franco-russe dans le domaine de l'architecture paysagère.

 

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook


Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies