Moscou accueille l'exposition : Préraphaélites : avant-garde victorienne

Le numéro 1 du Musée Pouchkine a toutefois refusé de citer le budget du projet, qui pourrait bien battre le record d'affluence actuel du musée, détenu par l'exposition Salvador Dali. Crédit : Itar-Tass

Le numéro 1 du Musée Pouchkine a toutefois refusé de citer le budget du projet, qui pourrait bien battre le record d'affluence actuel du musée, détenu par l'exposition Salvador Dali. Crédit : Itar-Tass

L'exposition à Moscou, dont la préparation a duré plus de cinq ans, a ouvert ses portes au Musée des Beaux-Arts Pouchkine. L'exposition est constituée de la collection de la Tate Gallery de Londres, ainsi que de collections privées des États-Unis et du Royaume-Uni.

Comme l'a déclaré à l'agence RIA Novosti la directrice du musée, Irina Antonova, la préparation de l'exposition a duré si longtemps en raison de la forte demande pour les préraphaélites dans le monde – « il faut faire la queue » –, ainsi que de l'aspect financier du projet. Le numéro 1 du Musée Pouchkine a toutefois refusé de citer le budget du projet, qui pourrait bien battre le record d'affluence actuel du musée, détenu par l'exposition Salvador Dali. En 11 semaines, l'exposition avait attiré 270 000 spectateurs.

L'exposition Préraphaélites : avant-garde victorienne, qui est arrivée à Moscou depuis Londres et Washington, est composée de plusieurs parties : Images du passé, Nature, Peinture poétique, Beauté, Utopie et Salut. Au total, les salles de la galerie Pouchkine accueilleront plus de 80 œuvres, dont les célèbres Mariana et Ophélie de Millais, L'amour et le Pèlerin d'Edward Burne-Jones, les images lyriques de femmes Amoureuse et Proserpine de Rossetti, ainsi que des œuvres d'art décoratif.

« Les Préraphaélites sont aux Anglais ce que les Itinérants sont pour les Russes, souligne la commissaire de l'exposition de Moscou Anna Poznanskaïa. Ils sont familiers depuis l'enfance. » Avec les Itinérants, leurs « frères » britanniques ont en commun (bien qu'ils se soient unifiés vingt ans plus tôt, en 1848) une attention générale portée aux problèmes sociaux et moraux de premier plan. Rien que le nom de la communauté créative des jeunes artistes (leur moyenne d'âge était d'environ vingt ans) dénote leurs penchants artistiques : leurs « maîtres » étaient des artistes de l'époque antérieure à Raphael : Giotto, Fra Angelico et d'autres peintres du Moyen Age et du début de la Renaissance italienne. Ils voulaient transformer l'art britannique, selon eux « très en retard », et revenir à la simplicité, à la piété et au naturel.

Ils y sont parfaitement parvenus, dès les premières toiles : Isabella de Millais et Jeunesse de la Vierge Marie de Rossetti, marquées par le sigle mystérieux P. R. B. (Pre-Raphaelite Brotherhood, Confrérie préraphaélite), dépourvues de perspective, pleines de figures féminines plates, et de symboles végétaux et animaux. Bien que le mouvement n'ait duré que sept ans (au milieu des années 50 les artistes se séparèrent, et Millais devint académicien), leur influence sur la formation de l'avant-garde européenne dans la peinture, la sculpture, la littérature et le design est claire et exhaustive.

Contexte

L'exposition Préraphaélites : Avant-Garde victorienne au Musée Pouchkine poursuit le programme de coopération avec le British Museum, avec le soutien du fonds de charité d'Alisher Ousmanov : Art, Science et Sport.

Le programme a débuté en 2008, avec une exposition inédite du grand peintre paysagiste William Turner. Moscou avait pour la première fois accueilli une centaine d'œuvres du maître, et de longues heures de files d'attente avaient confirmé l'intérêt du public pour l'art anglais, à peine représenté dans les musées russes, et en particulier à Moscou. L'exposition actuelle vise à combler une autre lacune importante, en familiarisant le public avec un mouvement unique de l'art anglais, sorte d'ancêtre du style Art Nouveau.

 

Réalisé à partir des articles de RIA Novosti, RBC Daily et Vedomosti.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.