“Pour comprendre Pouchkine aujourd’hui, nous avons besoin d’un nouveau genre de poète-traducteur”

Crédit photo : archives personnelles

Crédit photo : archives personnelles

Qu'est-ce que cela signifie d'être un descendant d'un grand Russe et d’un génie littéraire de renommée mondiale de l’envergure d’Alexandre Pouchkine? Est-il difficile de porter son héritage? Nous avons parlé à la célèbre linguiste et descendante de Pouchkine Anna Vorontzov-Velyaminova à l’occasion du 214e anniversaire de la naissance du poète.

Professeur Vorontzov-Velyaminova, est-il difficile de porter l'héritage culturel d'un ancêtre aussi important qu’Alexandre Pouchkine ?


C’est très difficile, et quelque chose qui a toujours m'a surpris, c'est que les descendants de Dante et de Leopardi en Italie et de Shakespeare en Angleterre ne sont pas aussi connus que nous le sommes ici: c'est incroyable de voir comment l'amour que les Russes ont pour Pouchkine s'étend également à ses descendants et toute sa famille.

Je trouve l’affection qu'ils ont pour Pouchkine très belle et émouvante - c'est lui, après tout, qui dépeint le mieux la culture et de l'esprit russe.

Quel pays, outre la Russie, aime et est le plus familier avec Pouchkine ?

 
Pouchkine est très connu en Italie, ainsi qu'en France et dans les pays anglo-saxons. Bien sûr, Pouchkine souffre du fait que sa poésie perd beaucoup lors de la traduction. Donc, pour comprendre et aimer vraiment Pouchkine, vous devez connaître le russe, ce qui limite la diffusion de ses œuvres.

Cependant, je crois que Pouchkine gagne en popularité, même parmi ceux qui n'ont pas une connaissance directe de la langue.

Y a-t-il des secrets ou des histoires inédites sur le grand Pouchkine conservés par sa famille ?

 Il n'y a rien de nouveau ou d’inconnu sur Pouchkine. Il existe des dizaines de chercheurs sur Pouchkine qui ont étudié tout ce qu'il y a à étudier et ont épluché tous les fichiers et archives, il n'y a donc plus rien de nouveau.

La famille du poète conserve-t-elle des objets qui ont appartenu au grand poète ?

 
Bien sûr. J'ai visité plusieurs musées consacrés à lui, et ils sont nombreux en Russie. Tsarskoïe Selo, le lycée où il a étudié et où il a passé sa jeunesse. Et surtout, j'ai eu le plaisir et le privilège de visiter Mikhaïlovskoye, la propriété où il a passé des années en exil et où il a commencé à écrire certaines de ses œuvres les plus célèbres.

Avez-vous visité les endroits liés à Pouchkine ?


Bien sûr. J'ai visité plusieurs musées consacrés à lui, et ils sont nombreux en Russie. Tsarskoïe Selo, le lycée où il a étudié et où il a passé sa jeunesse.

Et surtout, j'ai eu le plaisir et le privilège de visiter Mikhaïlovskoye, la propriété où il a passé des années en exil et où il a commencé à écrire certaines de ses œuvres les plus célèbres.
 
Que recommanderiez-vous pour perpétuer le nom et les œuvres de Pouchkine en Italie et dans le monde ?

 Nous devons trouver des traducteurs brillants, peut-être même des poètes qui sont capables d'entreprendre de nouvelles traductions des œuvres de Pouchkine  et de tirer le meilleur parti de sa poésie.
 
A l’occasion de l’anniversaire de la naissance de Pouchkine, quel message souhaitez-vous transmettre à nos lecteurs ?


Lisez les œuvres de Pouchkine, lisez de la littérature, et si possible apprenez notre magnifique langue.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies