Six itinéraires cyclistes pour les amateurs de tourisme vert

Le vélo-tourisme est un phénomène plutôt nouveau mais de plus en plus prisé des Russes comme des étrangers. La variété de reliefs, de climat et de paysages de la terre russe a de quoi satisfaire les touristes les plus exigeants : des descentes extrêmes en VTT des monts de Khibiny à la balade familiale à travers les beautés de l’anneau d’or, du rally vélo-canoë dans la région du Baïkal à la descente le long des rivières montagneuses de la Kamtchatka. Il y en a pour tous les goûts et tempéraments.


Six itinéraires cyclistes pour les amateurs de tourisme vert

La pleine saison dure de mai à septembre. Les régions les plus appropriées pour ce genre de circuits écotouristiques sont l’Altaï, la presqu’île de Kola, le Baïkal, l’Oural, le circuit de l’Anneau d’Or et la Carélie.

Altaï

Durée : 12 jours

Coût : 600 euros

Les montagnes de l’Altaï sont réputées pour leurs pentes escarpées, l’infranchissable taïga, ses nombreuses rivières et lacs. Vous pourrez croiser en chemin de nombreux monuments archéologiques vieux de plusieurs millénaires.

Certains touristes viennent ici spécialement sur les traces du pays mythique de Shambhala. Et les villages primitifs voisinent les campements nomades.

Les randonnées dans l’Altaï combinent souvent le vélo, l’équitation, la descente des rivières montagneuses en canoë et des trajets en 4x4.

Presqu’île de Kola

Durée : 7 jours

Coût : 700 euros

Ce circuit vélo dans le Grand Nord russe ne présente pas de grande difficulté.

En groupe de 5 à 12 personnes, vous parcourrez en moyenne 50 km par jour, travesant les massifs des Khibiny, en pleine toundra polaire où le soleil brille sans se coucher de juin à août.

Vous partirez à la rencontre des populations autochtones, des nomades saamis toujours à la recherche de pâturages de lichen pour leurs troupeaux de rennes, vous goûterez à leur soupe traditionnelle Lopar à base de viande de renne et vous laisserez prédire le destin dans les scintillantes aurores boréales.

Carélie

Durée : de 3 à 4 jours

Coût : 400 euros

De nombreuses agences touristiques de la région proposent des itinéraires cyclotouristiques autour des lacs de Ladoga, le long de l’isthme de Carélie, avec la possibilité de visiter le parc naturel ou de faire la tournée de l’archipel des moines avec ses monastères lacustres dont le célèbre Valaam mais aussi d’atteindre des endroits, où le piéton ne s’aventure que très rarement.

Le vélo fera parfois place au bateau. Il y a aussi une belle randonnée d’un ou deux jours à faire vers la cascade de Kivatch, deuxième plus grande d’Europe.

}

L’Oural

Durée : de 3 à 15 jours

Coût : de 300 à 800 euros selon le circuit

La plupart des circuits vélo s’effectuent dans la zone la plus tempérée de la région : la Bachkirie dans l’Altaï du Sud. Le vélo est relayé par le catamaran.

L’Oural propose de nombreuses activités touristiques : équitation, catamarans et canoë, vélo et randonnées pédestres en montagne ou non.

L’Oural est la chaîne montagneuse la plus ancienne de Russie. Ses sommets ne sont pas très hauts mais escarpés. Les paysages sont variés : taïga, prairies alpines et toundra.

En descendant vers l’Oural du Sud, vous pourrez effectuer le pélerinage vers la mystérieuse Cité d’Arkaïm, site archéologique du XVIIe siècle av. J.-C. qui attire tous les ans des milliers de touristes venus des quatre coins du monde.

Baïkal

Durée moyenne : 7 jours

Coût : 500 euros

Le Baïkal est le lac le plus profond et l’un des plus anciens de la planète.

Il est connu pour sa propreté et son microclimat spécifique qui regroupe des échosystèmes commes la taïga et des zones semi désertiques, la toundra et la steppe.

La variété de relief permet une multitude d’itinéraires vélo. Entre ses vues imprenables depuis la hauteur des berges du Baïkal aux petits lacs salés disséminés dans la steppe et la toundra, la plupart des randonnées aboutissent sur la légendaire île vierge d’Olkhon, située en plein milieu du lac Baïkal.

L’Anneau d’Or

Durée moyenne : 11 jours

Coût : 500 euros

L’un des circuits touristiques russes les plus spectaculaires et aussi le plus populaire.

Vous pouvez le faire en car, en train ou en voiture mais rien n’égale une randonnée en vélo qui vous permettra en 11 jours et 700 km parcourus de découvrir de magnifiques villes, véritables vestiges historiques et culturels de la Russie ancienne, comme Vladimir, Souzdal, Rostov, Ples, Kostroma, Iaroslavl et Ouglitch.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies