Valery Guerguiev teste l'acoustique du Mariinsky 2

Crédit : PhotoXPress

Crédit : PhotoXPress

Le chantier grandiose de la nouvelle scène du Théâtre Mariinsky est presque terminé. Mercredi 17 avril, le chef d'orchestre du Théâtre Mariinsky Valery Guerguiev a réalisé un essai acoustique sur la grande scène du nouveau théâtre et a montré aux journalistes l'intérieur du bâtiment. La salle est conçue de telle sorte qu'il n'y ait pratiquement aucune « zone morte ».

Le nouveau bâtiment du théâtre comprend des salles séparées pour les répétitions du chœur, de l'orchestre et du ballet, trois salles moyennes pour les concerts de musique de chambre, et enfin l'énorme scène principale de 80 m de profondeur équipée de matériel high-tech.

On espère que l'intérieur du nouveau théâtre suscitera moins de polémique que sa façade, qui a fait l'objet de controverses et de scandales avant même que quelqu'un ait réussi à y entrer. Toutefois, l'architecte Jack Diamond pense que la levée de boucliers des habitants de la ville contre l'aspect de l'immeuble s'explique par le banal rejet de toute nouveauté inhérente à n'importe quelle époque.

« Vous savez ce que les critiques ont dit à propos de la cathédrale Saint-Isaac, une des principales attractions actuelles de la ville, après sa construction ? Qu'elle était trop fade et grise. Il s'agit d'un processus naturel qui se répète après chaque chantier majeur », a dit l'architecte aux journalistes venus à la visite.

Il souligne aussi que durant son travail sur ​​le projet, il s'est inspiré des traditions architecturales de Saint-Pétersbourg et a essayé d'inscrire le bâtiment dans le paysage environnant. « Et tous ceux qui critiquent le théâtre n'ont pas été à l'intérieur. Quelqu'un a même dit que le foyer de la salle était trop petit. Regardez, s'écrie Diamond en agitant la main. Vous pensez vraiment que c'est exigu ? »

Le foyer, orné d'onyx couleur miel illuminé de l'intérieur, est incrusté de lustres en diamants Swarovski, qui laissent la place en hauteur à des escaliers de verre: le tout fait forte impression. Les employés du théâtre promettent que le soir, quand la lumière du jour n'interférera pas avec le rétro éclairage de la pierre coûteuse, la sensation de luxe sera encore plus intense.

Jürgen Reinhold, ingénieur acousticien qui s'est occupé par le passé de la restauration du bâtiment historique du Théâtre Bolchoï, et qui a construit la salle principale du deuxième bâtiment du Mariinsky, a confié à Izvestia que tous les détails sonores seraient clairement audibles n'importe où dans la salle.

« Dans ce théâtre, il y a une distribution sonore maximum sur tous les sièges. La salle est conçue afin que chaque niveau du plafond renvoie le son sur chaque rangée de la salle de spectacle. Le revêtement de sol perpétue la tradition classique de la construction théâtrale : c'est une structure entièrement en bois, pas de béton. J'ai utilisé la même approche que pour le Théâtre du Bolchoï. La fosse d'orchestre est très mobile, et si nécessaire, nous pouvons mettre l'accent sur certains groupes d'instruments avec des plates-formes spéciales », assure l'ingénieur.

Cependant, au cours du test d'aujourd'hui, les plateformes mobiles n'ont pas été utilisées. L'orchestre dirigé par Valery Guerguiev a donné des passages du Requiem de Verdi, de la Cinquième Symphonie de Mahler, d'Eugène Onéguine, de la Khovanthchina et d'autres œuvres.

L'opinion de l'auteur de l'acoustique a été entièrement confirmée : la salle est conçue de telle manière qu'il n'y ait pratiquement aucune « zone morte » et que le son se projette de façon harmonieuse dans toute la salle. L'émergence d'un écho distinct peut être attribuée au fait que la salle n'était pas pleine.

Le seul inconvénient acoustique du nouveau Théâtre Mariinsky est le volume excessif de l'orchestre, qui recouvrait constamment les solistes, malgré le fait que ces derniers n'aient pas tourné le dos au public et ne soient pas allés vers le fond de la scène. Cependant, le problème sera peut-être résolu avec des modifications de la fosse d'orchestre.

« Globalement, je suis très satisfait », a indiqué Guerguiev après le test acoustique. « Aujourd'hui, nous n'avons pas fait d'expérience en modifiant la disposition de l'orchestre, ce qui change radicalement le son. Je pense qu'aujourd'hui vous avez eu l'impression la plus complète de la façon dont le théâtre sonnera. Ici, près de la scène, il y a d'énormes poches qui en plus de possibilités techniques - changement instantané du décor - ajoutent une richesse acoustique. Plus il y a d'air, d'espace, plus le son est intéressant ».

Aujourd'hui, le bâtiment est en cours de nettoyage, et l'on réalise la configuration de l'équipement scénique et des systèmes d'ingénierie. L'inauguration de la nouvelle scène aura lieu le 2 mai. Le « maestro » Guerguiev a promis d'inviter à la cérémonie les principaux critiques de l'architecture du bâtiment, Alexandre Sokourov et Mikhaïl Piotrovski.

La vente des billets pour la nouvelle scène débutera dans une semaine.

Paru sur le site d'Izvestia le 16 avril 2013.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies