Les lettres des Romanov à la Maison Pachkov

  La plupart des manuscrits présents étaient en russe, les autres en français ou anglais. Crédit : Tatiana Chramtchenko

La plupart des manuscrits présents étaient en russe, les autres en français ou anglais. Crédit : Tatiana Chramtchenko

Mardi 19 mars, s’est tenue dans la Maison Pachkov, sur l’air de la 40ème symphonie de Mozart et en présence de l’ambassadeur de Belgique en Russie et des membres de l’Union de la noblesse russe de Moscou, l’inauguration de la collection de lettres et de pièces autographes signées de la famille Romanov.

Plus de 60 pièces provenant de la collection privée de Monsieur Christophe de Fierlant Dormer ainsi que de celle du département des manuscrits de la Bibliothèque nationale de Russie.

Ceux qui pensent que les manuscrits sont d’un ennuyeux auraient été surpris de voir les visiteurs absobés par la lecture des certificats de noblesse rédigés de la main même de Nicolas II ou s’efforçant de déchiffrer l’écriture alambiquée de Maria Feodorovna dans une lettre à son amie la princesse Gagarine. La lettre de la fille du tsar de 11 ans, Anastasia Nikolaevna, adressée à son amie Choura, illustrée d’un dessin amusant, avait de quoi faire sourire, tandis que la carte de voeux faite par le jeune prince Michel, de quoi toucher les coeurs sensibles.

La plupart des manuscrits présents étaient en russe, les autres en français ou anglais. Deux lettres, l’une signée Napoléon Bonaparte et l’autre Catherine II, ont particulièrement retenu l’attention des visiteurs francophones qui ont su y déceler des fautes d’orthographe. « Ce n’est pas étonnant, Catherine II était allemande », fit remarquer Christophe de Fierlant.

Après la présentation de sa collection, Monsieur de Fierlant n’a pas manqué de faire quelques commentaires sur les pièces uniques. Notamment sur cette photographie de Nicolas II en présence de toute sa famille, assassinée peu après, en 1917, par les bolchéviks. « C’est la plus belle pièce de ma collection. Une photo impériale de la famille de Nicolas II avec Alexandra et leurs cinq enfants. Ce qui est exceptionnel, c’est qu’elle est signée par les cinq enfants et les parents ».

La lettre de la fille du tsar de 11 ans, Anastasia Nikolaevna, adressée à son amie Choura. Crédit : Tatiana Chramtchenko

Le pont culminant de la cérémonie a été atteint quand Christophe de Fierlant a fait don à la Bibliothèque nationale de Russie d’une lettre manuscrite du tsar Paul Ier.

Cette année 2013 est marquée par la célébration des 400 ans de la Maison Romanov et provoque un vif intérêt chez le public. L’exposition n’a duré que deux jours et n’a évidemment pas pu accueillir tous les intéressés. Mais qu’ils se rassurent, Christophe de Fierlant est en train de préparer, en collaboration avec la Bibliothèque nationale de Russie, un catalogue interactif de la correspondance des Romanov.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.