Moscou à l’œil

Crédit photo : RIA Novosti

Crédit photo : RIA Novosti

Les prix exhorbitants pratiqués à Moscou font réfléchir plus d’un visiteur potentiel. Toutefois, que les touristes sans le sou mais en mal d’âme slave se rassurent, si l’on se donne pour but de ne rien débourser, c’est possible, et ce en toute légalité.

À bicyclette...

La gratuité du transport en commun étant réservée aux vétérans, héros de l’URSS, et aux enfants de moins de 7 ans, il faudra, pour le commun des mortels, se rabattre sur la bicyclette. Vous trouverez les points de location gratuite de vélo dans les cinq grands parcs de la capitale : Sokolniki, Fili, Severnoe Touchino, Neskoutchny et Vorobievy Gory.

Votre passeport suffira pour bénéficier de deux heures de balade à deux roues (à partir de cet été, la durée devrait être rallongée). À Vorobievy Gory, vous pourrez aussi profiter gratuitement de la visite écologique d’une heure à travers le parc.

Se dorer la pilule...

Quatre plages gratuites sont à votre disposition pour un moment de détente au bord de l’eau : la plage Troparevo (plutôt familiale), le lac Mescherskoe (plage sauvage), les Akademitcheskie proudy (aire de loisirs avec  des jeux aquatiques, tables de ping-pong, billard et hockey sur table), Serebriannyi bor (avec sa plage nudiste).


Cliquer pour agrandir

Casser la croûte...

Pour manger gratis, vous pouvez profiter des festival gastronomiques. Le plus couru est l'Omnivore Food Festival (23-27 avril). Les plus récents, le Fest EDAkov qui se déroule au centre des exposition VVts et le festival européen Fashion Food, qui se tient depuis 2010 dans certains restaurants de la capitale. L’entrée peut-être payante (environ 5-10 euros) ou sur invitation, mais donnera droit à un accès illimité à la dégustation.

Se remplir la panse sans dépenser, c’est un véritable défi à Moscou. Mais ne déséspérez pas, il y aura toujours les prêtres et les rockeurs pour partager leur goûter. Tous les mardi et jeudi à 14h au 37, rue Stary Arbat, au pied du mur de graffitis en hommage au chanteur culte Victor Tsoï, une collation (thé chaud, petits pains et yaourt) vous sera gracieusement offerte.

Vous avez aussi la possibilité de faire un tour aux fameux « anti cafés », où au lieu de payer les boissons, on paie le temps passé : Tsiferblat (L’horloge), Babotchki (Les papillons) et Local Time. La minute vous coûtera 2 cents et vous pourrez apporter vos boissons et sandwichs ou bien vous contenter du thé et des petits pains mis à votre disposition.

Le wi-fi aussi est gratuit. En vous y prenant à l’avance, vous pourrez vous inscrire sur le site de sondages rémunérés pour faire partie d’une réunion de consommateurs de nouveaux produits alimentaires.

Musées portes-ouvertes

À Moscou, il existe plusieurs musées que l’on peut visiter toute l’année sans tickets : la maison de Boulgakov, ancien appartement du célèbre écrivain ; le Musée de l’hôpital psychiatrique, le Musée polytechnique et le Musée du métro de Moscou. Durant la Nuit des musées, vous pourrez vous rendre à celui de votre choix gratuitement, à condition de faire la queue.

À Moscou, l’accès gratuit au wi-fi est de plus en plus répandu. Internet est même descendu dans le métro. Sur ce site, la carte des point d’accès gratuits.

Le troisième dimanche du mois est une journée portes ouvertes au Musées d’Art moderne, de l’espace et du goulag. Le Musée de la poupée est gratuit tous les jeudi et vendredi de 10h à 12h, tandis que le musée des traditions locales Dom na naberejnoï (La maison sur le quai) tous les troisièmes samedis du mois.

}

Théâtre

Les étudiants de musique donnent souvent des concerts symphoniques dans la Maison Tchaïkovski et au Conservatoire. Vous pouvez consulter le programme ici.

Les Ecoles de théâtre proposent réguièrement des spectacle gratuits. N’oublions pas que l’école théâtrale russe est l’une des meilleures au monde et le niveau est très souvent excellent. Vous pouvez consulter le programme des facultés de théâtre (RAMT, l’Institut Schoukine ou Schepkine) ou de cinéma (VGIK) sur leurs sites respectifs.

Visite guidée de Moscou

Une visite guidée du cœur de Moscou avec un guide anglophone, ça vous tente ? Pas de problème avec Moscow for free qui vous offre également une réductionde 30% sur les circuits en car touristiques Hop on-Hop off. Le site Vykhod v gorod (Sortie en ville), vous propose un choix de promenades thématiques à travers la ville et des circuits vélo, tout ceci pour vos beaux yeux. Avec la possibilité de tomber sur un guide anglophone.

Cinéma à l’œil

À Moscou, il existe un large choix de ciné-clubs que ce soit pour voir les nouveautés, des classiques ou découvrir des films d’auteur qui ne passent pas en salles. Tout d’abord, le Centre du film documentaire (médiathèque de l’agence de presse RIA Novosti, 4 boulevard Zoubovski) qui oganise des projections de films en russe et en anglais suivis d’un débat. L’entrée est gratuite mais mieux vaut réserver à l’avance.

Le ciné-club Tsourtsoum (Winzavod, 4ème passage Syromiatnitcheski, 6) se spécialise dans le cinéma étranger. En février dernier, il accueillait la semaine du film allemand en collaboration avec le Goethe Institut.

Rodnya Studio (Artplay, 10, Nijniaya Syromiatnitcheskaïa, 3ème étage) est le ciné-club le plus branché de Moscou, avec une  salle fumeur et des cocktails avec ou sans alcool pour les plus ponctuels, où  de jeunes critiques ou journalistes proposent une sélection thématique de 8 ou 10 films.

Garage screen (Centre culturel Le Garage, parc Gorki) montre surtout des nouvelles sorties russes, tandis qu’au cinéma Zvezda (l’Etoile, 18/22 Zemlianoï val), vous pourrez voir les originaux en anglais et même en italien.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.