Les bains de la théophanie

Les habitants creusent un trou en forme de croix sur une étendue d'eau gelée. Crédit photo : ITAR-TASS

Les habitants creusent un trou en forme de croix sur une étendue d'eau gelée. Crédit photo : ITAR-TASS

Pendant la Théophanie, les orthodoxes doivent se confesser et communier. Cependant, ils aiment surtout partir à la recherche de sensations fortes en s’immergeant dans l’eau glacée.

Se plonger dans l'eau froide n’est pas si éprouvant : au contraire, le bain est très agréable quand la température de l'air avoisine les – 20 degrés, et l'eau, 2 degrés. Comme l’expliquent ceux qui vont s’immerger au cours de la soirée, il faut ensuite se frictionner énergiquement avec une serviette.

Chaque année, les orthodoxes célèbrent les Bains de la Théophanie dans la nuit du 18 au 19 janvier. Tout d'abord, les croyants assistent à l'office. Puis, les prêtres bénissent des réserves d'eau.

Les Russes en emportent alors chez eux. Certains l’utilise pour se laver le visage, d'autres la boivent ou la conservent. L'eau bénite présenterait des caractéristiques uniques. Elle pourrait, par exemple, rester potable plusieurs années.

Se baigner dans les fonds baptismaux glacés le jour de la Théophanie constitue l'une des traditions orthodoxes les plus populaires. Ceux-ci se trouvent dans les cathédrales ou les chapelles.

Cependant, le plus souvent, les habitants creusent un trou en forme de croix sur une étendue d'eau gelée. 

Cette année, à Moscou, il était possible de se baigner dans plus de 40 lieux différents. Chacun d'entre eux était éclairé. Des secouristes et ambulances seront également sur place. Des pavillons chauffés ont également été prévus : les baigneurs pourront ainsi s'y réchauffer et s'y rhabiller.

Afin de mettre à l'épreuve la force d'esprit des orthodoxes, le froid est souvent encore plus intense au cours de ces journées. Il est ainsi question des « gelées de la théophanie ». Qu'il neige ou qu'il vente, nombreux sont ceux qui souhaitent se baigner en ce jour sacré. 

Parfois, il faut faire la queue plus d'une heure. Certains sont en maillots de bain, d'autres se drapent d'une serviette, comme à la plage.  Si l'on changeait le décor, on pourrait croire que tous font la queue pour acheter des glaces au bord de la mer ! 

Après avoir attendu dans le froid, les plus valeureux se jettent volontiers dans l'eau, vu que sa température est plus élevée que celle de l'air.

Mais ce rituel n'attire pas seulement des croyants qui souhaitent respecter les rites ; d'autres veulent également voir de quoi ils sont capables. Souvent, le rituel religieux s'accompagne de beuveries, ce qui est bien-sûr contraire à la nature de l'événement.

« J'ai plongé dans la glace il y a deux ans. Il faisait environ –25. J'ai fait la queue une demi-heure en serviette, raconte Ivan, un étudiant moscovite. Je ne suis pas très pratiquant. Je porte une croix, mais je ne vais pas à l'église. J'ai voulu me soumettre à l’épreuve, voir si j'étais capable de le faire. Je suis toujours à la recherche de poussées d’adrénaline ! »

Se baigner dans les fonds baptismaux n’est pas essentiel, explique un prêtre. « Les chrétiens doivent avant tout assister à l'office, se confesser et communier afin d'être libérés du péché. Les bains ne sont pas indispensables et ne lavent pas les croyants de leurs mauvaises actions »

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies