L'économie russe, crise conjoncturelle et impact structurel

Rendez vous Kondratieff en partenariat avec l'Inalco et le CREE

En 2016, selon toute vraisemblance le Russie verra son PIB chuter pour la deuxième année exécutive. Cette chute est liée au premier chef à la baisse du prix du pétrole, mais aussi à des facteurs structurels comme l’épuisement de son modèle de croissance rentier.

Sur le terrain le panorama est contrasté, avec des secteurs qui subissent la crise, comme l’automobile et d’autres qui résistent. Cependant, même en cas de redressement des prix de l’énergie, il n’y aura pas de retour à l’ordre antérieur.

Le gouvernement russe essaie de faire face par des mesures conjoncturelles mais aussi en incitant fortement au développement de la production nationale – avec le mot d’ordre de substitution aux importations.

L’économie devra se restructurer en profondeur, ce qui les entreprises travaillant en Russie, à formuler leurs stratégies, mais offre également des opportunités.

Les interventions permettront d’aborder les aspects conjoncturels et structurels de la situation économique russe et d’envisager des évolutions possibles.

Intervenants : Julien Vercueil, maître de conférences de sciences économiques à l’INALCO. Membre du Centre de Recherches Europe-Eurasie (CREE)

Jean-Louis Truel, fondateur et dirigeant de IBD, spécialisé dans les secteurs des hautes technologies et la mise en place de coopérations internationales, entre l’Europe occidentale et la Russie.

Le 8 juin à l'INALCO

Le nombre de places étant limité à 50 personnes, il est impératif de s’inscrire préalablement. Date limite d'inscription, le 7 juin 2016.

Pour en savoir plus, veuillez suivre le lien

Le programme de tous les événements Kondratieff est disponible ici

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.