« Les Rois Guerriers de Sibérie »

Un film de Benoit Segur, diffusion sur ARTE

En Sibérie orientale, la découverte d'une forteresse souterraine intrigue les archéologues : qui étaient ses occupants ? Quel redoutable ennemi craignaient-ils ?

Un film de Benoit Segur

Diffusion samedi 25 mai à 21h40, sur ARTE (51 min)

En Sibérie orientale, des archéologues mettent à jour une forteresse souterraine. Ce site exceptionnel parfaitement conservée dans le sol gelé, révèle son appartenance à une ethnie de nomade Samoyède du XVIIe Siècle, les ancêtres des nénètses, éleveurs de rennes d'aujourd'hui.



Pour l'archéologue Oleg Kardach, c'est une énigme. Que faisaient des nomades dans une habitation fortifiée?

C'est aux archives de Moscou que ses habitants sont finalement identifiés comme appartenant à une alliance de tribus du nom de « grand Karatché ». Les archives relatent nombre d'exploits guerriers de l'alliance contre la conquête de la Sibérie par les russes.

Pillages, meurtres, rafles, ils ont la suprématie du terrain et défient les envoyés du tsar, venus s'emparer des précieuses fourrures dont regorge la Sibérie.

Mais sur le site des fouilles, les archéologues sont de nouveau face à une nouvelle énigme. 14 squelettes sont découverts, éparses ; que des femmes, enfants… Que sont devenus les hommes? Pourquoi a t on massacré femmes et enfants?

Pendant longtemps, les archéologues n'ont eu pour seule explication qu'une très ancienne légende nénètse rapportant le massacre de géants vivant dans des maisons souterraines…

La corrélation est troublante pour Kardach, mais pas suffisante pour que s'écrive scientifiquement la fin du grand Karatché.

Jusqu'à ce que le archives parlent enfin…

Voir un exrait

Rediffusions :

mercredi 29.05 à 16h20

vendredi 07.06 à 16h25

lundi 10.06 à 16h25

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies