Sanofi exportera de l’insuline produite en Russie

La compagnie pharmaceutique Sanofi va commencer en 2016 à exporter de Russie vers l’Allemagne de l’insuline produite dans l’usine « Sanofi-Aventis Vostok », dans le district d’Orel. L’usine a reçu le certificat GMP (Good Manufacturing Practice) de l’Agence européenne des médicaments (EMA), indispensable pour des importations en Europe.

Sanofi Russie contrôle plus d’un tiers du marché russe de l’insuline en termes financiers, et 18,7% en volume, d’après les estimations de DSM Group. « Le consommateur russe ne souffrira pas du début des exportations en Europe, nous ne prévoyons pas de réduire nos livraisons sur le marché intérieur », a affirmé à RBK le directeur des relations publiques de Sanofi Russie Viktoria Eremina. « Nous produirons des volumes supplémentaires pour l’exportation ».

Selon les données de Nikolaï Bespalov, directeur du développement de la société d’analyse RNC Pharma, l’usine Sanofi du district d’Orel a les capacités nécessaires : l’année dernière, l’usine n’opérait qu’à 70-80% de sa capacité. 

Exporter la production de l’usine d’Orel est une décision économique logique pour Sanofi, considère Nikolaï Bespalov. Il explique qu’avant la crise, la production de médicaments avait le même prix en Russie et en Europe, mais que son prix en Russie a maintenant baissé d’environ 10-15%.

Il ne s’agit pas du seul cas d’exportation de préparations pharmaceutiques produites en Russie par des laboratoires étrangers ; mais il existe assez peu d’exemples similaires, affirme David Melik-Gousseinov. Par exemple, la société allemande Stada exporte activement des médicaments depuis son usine Nijpharm à Nijni-Novgorod (selon les données de RNC Pharma, vers la CEI, les Etats Baltes et l’Allemagne).

Selon Melik-Gousseinev, dès que les laboratoires pharmaceutiques étrangers ayant annoncé la localisation de leur production en Russie feront tourner leurs usines à plein régime, ils suivront l’exemple de Sanofi et commenceront à exporter activement leur production, aussi bien vers la CEI que vers l’Europe.

 Source : Rbc.ru

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.