Le français Ipsen produit des médicaments à Saint-Pétersbourg

La production en cycle complet devrait être lancée d’ici deux à trois ans

Le groupe pharmaceutique français Ipsen a lancé une ligne de production du médicament Tanakan, en partenariat avec l’usine russe Raduga Production. Raduga fait partie du groupe Rosta, l’un des principaux distributeurs pharmaceutiques de Russie, qui gère également les chaînes de pharmacies Raduga et Pervaïa Pomochtch.

Le volume de production devrait atteindre 2 millions de comprimés par an, a expliqué PDG d’Ipsen Marc de Garidel. Pour Ipsen, il s’agit de la première unité de production sous contrat localisée en Russie. Marina Veldanova, vice-présidente d’Ipsen pour la Russie et la CEI, a précisé que les investissements dans le lancement de la production sont estimés à plusieurs centaines de milliers d’euros, alors que le groupe français pourrait réaliser une économie en frais logistiques allant jusqu’à 15%. 

Initialement, l’usine ne se chargera que de l’emballage secondaire, mais à l’avenir, le projet prévoit la mise en œuvre d’un cycle de production complet, explique le président de Rosta David Panikachvili. Il précise que le lancement d’un cycle de production complet est soumis à des formalités administratives qui pourraient prendre deux à trois ans. Le volume de production en cycle complet devrait atteindre 120 millions de comprimés par an.

Tanakan est un médicament neurologique utilisé en cas de baisse de mémoire et d’acuité visuelle et auditive et de vertiges, provoqués par des troubles d’origine vasculaire.

Ce partenariat intéresse particulièrement Rosta en raison du transfert des technologies, explique Panikachvili. Pour Ipsen, ce partenariat offre l’opportunité d’améliorer ses chances de participer à des marchés publics, indique Serguei Chouliak, directeur général de DSM Group.

Source : Vedomosti.ru

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.