Masculin, féminin, neutre? Tout savoir sur le genre dans la langue russe

Aliona Repkina
Même si, dans la plupart des cas, la détermination du genre d'un mot peut se faire à l'aide de la grammaire, il existe certains termes pour lesquels vous devrez simplement mémoriser la règle.

Russia Beyond désormais sur Telegram! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

En se familiarisant avec la grammaire russe, les étudiants apprennent une règle simple lors de leur premier cours : regardez toujours la terminaison du mot – c'est là que se trouve la réponse. Elle vous indiquera comment décliner correctement ce mot et quel rôle il jouera dans la phrase. Prenons les noms, par exemple.

Tous les noms en russe sont divisés en trois groupes principaux : masculin (он), féminin (она) et neutre (оно). Leur genre est défini par leur terminaison au cas nominatif singulier. 90% des noms masculins se terminent par une consonne dure ou molle, tandis que les féminins se terminent par А/Я et le neutre par О/Е.

On comprend pourquoi le mot « мальчик » (« garçon ») est masculin, tandis que « девочка » (« fillette ») est féminin – une connaissance élémentaire de la biologie s'avère ici utile. Mais pourquoi « телефон » (« téléphone ») est-il masculin, tandis que « машина » (« voiture ») est féminin ? La biologie ne sert ici à rien, il faut donc se référer à la règle énoncée précédemment. Elle peut être mémorisée à l'aide d'histoires et d'associations simples :

Mots masculins
Mots féminins
Mots neutres

En connaissant le genre, on peut facilement remplacer un nom par un pronom dans des dialogues simples :

1)

- Ты не знаешь, где ключ?

- Вот он! На столе.

- Tu ne sais pas où est la clef (masculin en russe)?

- Elle est là ! Sur la table.

2)

- Ты не знаешь, где кошка?

- Вот она! На диване.

- Tu ne sais pas où est le chat (féminin en russe) ?

- Il est là ! Sur le canapé.

3)

- Ты не знаешь, где кафе?

- Вот оно! На пляже.

- Tu ne sais pas où est le café (l’établissement, neutre en russe) ?

- Il est là ! Sur la plage.

Si le nom se termine par un signe mou (Ь), d'autres règles entrent en jeu : le mot peut être masculin ou féminin. Seul un dictionnaire (ou un ami russophone) pourra vous aider à trouver la bonne réponse. Dans tous les cas, vous devrez consulter votre mémoire à long terme et appliquer les caractéristiques du genre lorsque vous serez confronté à des noms qui se terminent par cette lettre :

4)

- Где тетрадь?

- Вот она! В сумке.

- Où est le cahier (féminin en russe) ?

- Le voici ! Dans le sac.

- А где словарь?

- Вот он! На полке.

- Et où est le dictionnaire (masculin en russe) ?

- Le voici ! Sur l’étagère.

Cependant, vous pouvez ici aussi trouver des indices. Encore une fois, regardez les terminaisons. Les noms qui se terminent par -тель et -арь sont toujours masculins, tandis que ceux qui se finissent par -адь, -ать, -ость, -чь, -жь, -шь, -щь sont féminins.

Un cas existe avec le mot « кофе » (« café », la boisson). Jusqu'à récemment, une exception s'appliquait et, malgré sa terminaison « Е », le mot était masculin. Par conséquent, les adjectifs et tout le reste qui s’y rattachaient étaient également masculins. Les Russes eux-mêmes trouvaient cette exception incroyablement ennuyeuse, se faisant toujours piéger par elle et utilisant automatiquement le genre neutre. La situation a même fait l'objet d'une plaque satirique dans un café de Saint-Pétersbourg :

Décliné au neutre, le café noir coûte 220 roubles, au masculin – 200 roubles, et au masculin avec un « s’il vous plait » – 180 roubles.

Cependant, il y a quelques années, la langue a été officiellement modifiée pour inclure l'usage de « кофе » au neutre, afin d'éviter de passer pour une personne inculte lorsque vous commettez inévitablement cette « erreur ».

Dans cet autre article, nous vous expliquions comment correctement demander l’heure en russe.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies