La Russie envisage la création d’un important programme culturel à destination des écoliers

Pavel Smertin/TASS

À quel degré l’art, le théâtre et les excursions touristiques doivent-ils être intégrés au programme scolaire des enfants ? Les ministères russes de la Culture et de l’Éducation tentent actuellement de répondre à cette question et ont joint leurs forces afin de déterminer le nombre de sorties culturelles que les élèves du pays pourront effectuer durant leur cursus.

Vladimir Medinski, ministre russe de la Culture, explique que chaque enfant se rendra à un certain nombre de représentations théâtrales, de musées, d’expositions artistiques, de concerts de musique classique et visites de sites touristiques, le tout, en faisant part de leur expérience dans une publication spéciale ainsi qu’un journal de bord en ligne destinés à leurs amis, parents et professeurs.

>>> Sept astuces pour apprendre la langue russe à votre enfant

« Nous avons un programme de ce genre en sport – le GTO [Programme soviétique dont l’abréviation signifie "Prêt pour le travail et la défense"] – auquel tout le monde est accoutumé. Durant de nombreuses décennies cela a bien fonctionné et il est en cours de restauration dans les écoles russes. Et je sais de mes propres enfants, qui sont actuellement à l’école, qu’ils aspirent à se prêter à cette norme, car c’est utile, important et aide à intégrer les institutions d’enseignement supérieur », a-t-il déclaré. 

Ce programme permettra ainsi aux enfants de développer leur sens de l’esthétique, mais aussi d’apprécier leur patrie au travers de la connaissance de ses cultures, peuples et régions, a précisé Olga Vassilieva, ministre de l’Éducation. « Au cours des dernières années nous avons échoué à accorder suffisamment d’attention à une éducation culturelle adéquate pour nos enfants. Cela s’est produit pour plusieurs raisons, tout le monde s’accordera sur le fait qu’il n’y a pas eu assez de temps consacré à l’étude de la culture contemporaine dans les programmes scolaires, dans les matières et en histoire de la culture », a-t-elle soutenu.

De plus petites initiatives culturelles existent déjà dans certains établissements du pays, à l’instar de ceux de la région de Penza (555 kilomètres au sud-est de Moscou), où les enfants tiennent un journal culturel (tant en ligne qu’en version papier) et visitent des musées et théâtres chaque samedi dans le cadre de leurs cours. Selon Medinski, cette initiative du gouvernement fédéral étendra par conséquent cette pratique à la nation tout entière.

Dans cet autre article, nous vous expliquons en quoi les écoles russes se distinguent des françaises.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies