La région d’Irkoutsk lancera fin novembre son opération séduction auprès des investisseurs français

Getty Images
Fin novembre, une délégation de la région d’Irkoutsk (4 203 kilomètres à l’est de Moscou) atterrira dans l’Hexagone avec pour mission d’attirer de nouveaux investisseurs. Ce territoire 1,5 fois plus vaste que la France souhaite par ce biais démontrer que son potentiel ne se limite pas aux pittoresques berges du Baïkal.

Une délégation d’Irkoutsk, présidée par le gouverneur de cette région sibérienne, Sergueï Levtchenko, se rendra du 26 au 29 novembre à Paris et Lyon afin de présenter le potentiel économique de ce territoire bordé par le célèbre lac Baïkal, informe la Chambre de Commerce et d’Industrie franco-russe dans un communiqué (CCI France-Russie). 

Comptant dans ses rangs des ministres régionaux ainsi que des dirigeants de compagnies locales et d'une agence de tourisme, la délégation d'Irkoutsk rencontrera à Paris plus de 100 patrons de sociétés françaises, présentes ou non sur le territoire russe, tandis qu’à Lyon ses membres seront accueillis par des représentants d’entreprises établies uniquement dans la capitale des Gaules. Ils y feront aussi la rencontre de Philippe Meunier, président adjoint du conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes et des représentants de la CCI de la région et de la ville.

Lire aussi : L’Arctique sera-t-il la destination touristique phare de demain en Russie?

En-dehors de ces meetings, figurent au programme la visite de grandes et moyennes entreprises dans les deux villes, ainsi que du Centre de lutte contre le cancer Léon Berard. Ils se familiariseront en outre avec les ambitions d’investisseurs français, à l’image de la société ATF Implants, développant des endoprothèses technologiques et venue tout droit de Haute-Savoie, qui voit en la région d’Irkoutsk le lieu potentiel de sa localisation en Russie, ou encore d’Abiss Implants, cherchant elle aussi à s’établir dans le pays. Toujours à Lyon, Levtchenko s’exprimera enfin lors de la réunion plénière du Salon des acteurs de l'environnement et de l'énergie Pollutec.

« En Russie est présent un nombre précis de firmes françaises, mais pour attirer de nouveaux investisseurs en dehors de ce nombre limité, il ne faut pas attendre passivement dans nos régions, mais aller nous-mêmes à leur rencontre, a déclaré Pavel Chinski, directeur général de la CCI France-Russie, cité dans le communiqué. C’est ainsi qu’agissent Moscou, la région de Moscou, le Tatarstan, et les résultats sont évidents pour tous. C’est pourquoi j’espère que dans quelque temps, malgré les sanctions, seront faites des annonces quant à de nouveaux investissements français dans la région d’Irkoutsk ».

Cette visite est organisée par le gouvernement de la région d'Irkoutsk conjointement avec la CCI France-Russie. 

Si le tourisme est plus votre tasse de thé que le business, Irkoutsk et ses environs pourraient également vous intéresser ! Dans cet autre article, nous tentons de vous en convaincre.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies