De nouveaux programmes universitaires pour les étudiants étrangers en Russie

Getty Images
Les universités russes ont créé toutes sortes de nouveaux programmes académiques, des formations à court terme et des opportunités de troisième cycle dans le but d'attirer plus d'étudiants étrangers.

Dans une allocution à l'Assemblée fédérale le 1er mars, le président russe Vladimir Poutine a souligné que la Russie était désireuse d'attirer des étudiants talentueux de l'étranger en créant des conditions favorables et de nouvelles possibilités d'éducation et d'emploi ultérieur dans le pays.

« L’accent devrait être mis sur ce dont notre pays a besoin: des gens jeunes, sains et instruits. Pour eux, nous devons rendre le système d'acquisition de la citoyenneté russe plus facile », a déclaré Poutine.

Mais comment les universités du pays appliquent-elles concrètement cette politique ? Et quelles nouvelles opportunités sont apparues dans l'enseignement supérieur russe cette année ?

Lire aussi : La Russie se hisse à la 5ème place des pays européens pour les étudiants étrangers

De la cybernétique médicale à la biodiversité

Les universités russes se sont surmenées cette année en termes de variété de cours offerts aux étudiants étrangers. Outre les nombreux programmes existants en anglais, de nouveaux cours seront disponibles dans les domaines suivants :

  • Biophysique médicale, biochimie médicale et cybernétique médicale (Université d'État Lobatchevski de Nijni-Novgorod)
  • Problèmes modernes d’ingénierie des logiciels (programme de maîtrise en anglais à l'Université nationale de recherche nucléaire MEPhI à Moscou)
  • Leadership et entrepreneuriat technologique (maîtrise en anglais à l'Université Polytechnique de Saint-Pétersbourg Pierre le Grand ou SPbPU)
  • Gestion numérique en équipements modernes, robotique moléculaire et systèmes de biocapteurs, bio-informatique et biologie systémique, technologies intellectuelles en robotique (Université ITMO de Saint-Pétersbourg)
  • Génie mécanique (en anglais à l'Université d'Etat de l’Oural du Sud à Tcheliabinsk)
  • Formation technique d’élite (Université technique de Tomsk)
  • Et même un diplôme axé sur la biodiversité (programme de maîtrise en anglais à l'Université d'état de Tomsk) avec des travaux de terrain ultérieurs en matière de protection de l'environnement de l'Arctique !

Lire aussi : Où étudier en Russie en dehors de Moscou

Écoles d'été et d'hiver

Ceux qui considèrent la Russie comme une destination de vacances d'été ont la possibilité de participer à de nombreuses écoles estivales intensives. Par exemple, l'Université de Lobatchevski offre maintenant un programme international intensif d'école d'été spécialisé dans la langue et la culture russes, tandis que d'autres universités, telles que le MEPhI et l'Université électrotechnique de Saint-Pétersbourg recherchent les futurs professionnels avec des cours d'été de technologies de l'information et de cybersécurité. Ceux qui s'intéressent à des domaines comme l'énergie ou le génie biomédical peuvent également postuler pour les écoles internationales d'été et d'hiver de la SPbPU.

Opportunités de troisième cycle

Cette année, l'Université ITMO de Saint-Pétersbourg a lancé un nouveau programme pour les jeunes scientifiques (30-35 ans) qui ont reçu leur doctorat au cours des cinq dernières années. L’ITMO les invite à se joindre à l'Université, à mener des travaux de recherche et à diriger des séminaires d'étudiants en parallèle.

Pendant ce temps, l'Université de Tioumen a lancé un concours pour les candidats étrangers qui veulent réaliser un doctorat en Russie. L'Université est prête à octroyer aux gagnants du concours appelé « Talent++ » une bourse mensuelle de 30.000 roubles (425 euros).

Lire aussi : Sept raisons pour lesquelles vous ne devriez jamais apprendre le russe

Dans le même temps, les universités russes continuent de conclure des accords de collaboration avec des universités étrangères pour créer des programmes de double et même triple diplôme. L'Université Lobatchevski s'est récemment jointe à un nouveau programme de maîtrise international d’Erasmus Mundus baptisé « Études sur l’Europe centrale et orientale, la Russie et l’Eurasie ». Le programme permet aux étudiants d'étudier dans trois universités différentes : Université de Tartu, Université de Glasgow et l'une des six autres universités partenaires (y compris Lobatchevski) et de recevoir trois diplômes différents à la fin du programme.

L'Université de Samara continue de collaborer avec les universités européennes dans divers programmes internationaux qui ont été lancés ces dernières années. En coopération avec l'Université de Stuttgart (Allemagne) et l'Université de Turin (Italie), elle prépare les professionnels afin de travailler sur les systèmes d’alimentation des machines volantes. Il existe également un programme sur les systèmes mécatroniques en collaboration avec l'Université des technologies de Lappeenranta (Finlande).

Vous voulez étudier en Russie, mais ne savez pas quel programme choisir ? Pas de souci ! Un nouveau projet appelé Russie.Etudes est là pour vous aider ! 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

This website uses cookies. Click here to find out more.

Accept cookies