Niva Moscow renovation Renat Agzamov Sergei Dyagilev Putin and Medvedev in Arctic Nazarovsky coal mine Vologda Puppet Theater Earth Hour in Red Square Youri Norstein
Quand mythique rime avec soviétique: la Lada Niva fête ses 40 ans Quand un ancien boxeur devient le pâtissier le plus branché de Moscou

Urbanisme: comment Moscou a fait peau neuve

Nouveau système de transports, stationnement payant, location de vélos, rénovation des parcs et des rues piétonnes : en six ans, la capitale russe est devenue méconnaissable.
Par Kira Kalinina, Anastasia Karagodina

Selon le directeur du département des relations internationales de la capitale Sergueï Tcheremine, qui s'est exprimé le 15 mars au Salon international des professionnels de l'immobilier (MIPIM) de Cannes, la cote de popularité internationale de Moscou a atteint une note de 84, et la ville est à la première place en ce qui concerne le développement des transports et des infrastructures en Europe orientale.

« Moscou (…) occupe la première place parmi les villes d'Europe orientale du futur. Les notations internationales confirment cette place », a-t-il annoncé.

Le projet d'infrastructures le plus prometteur du maire de Moscou, Sergueï Sobianine, qui occupe cette fonction depuis 2010, concerne la mise en place d’une ligne circulaire centrale de métro qui relie les quartiers périphériques de la ville. Son projet le plus controversé est celui du stationnement payant assorti d’amendes dans le centre-ville. Particulièrement impopulaire auprès de nombreux Moscovites, il a néanmoins permis à la ville d’engranger plus de 17,5 milliards de roubles (près de 300 millions d’euros) en 2016.

D’autre part, les Moscovites bénéficient depuis six ans d’un système évolué de vélos et de voitures en libre-service, de nouveaux parcs agréables dans les quartiers centraux et périphériques de la capitale, et d’un centre historique rénové qui comprend de nombreuses zones piétonnes.

Crédit : Maksim Blinov / RIA NovostiCrédit : Maksim Blinov / RIA Novosti

Le MTsK, ligne ferroviaire circulaire de Moscou, qui relie les quartiers périphériques de la ville avec les stations de métro et de transports terrestre, a été inauguré à l'automne 2016.

Crédit : Iliya Pitalev / RIA NovostiCrédit : Iliya Pitalev / RIA Novosti

Aujourd'hui, plus de 320 mille voyageurs empruntent quotidiennement cette Ceinture centrale.

Crédit : Maksim Blinov / RIA NovostiCrédit : Maksim Blinov / RIA Novosti

Le système de stationnement payant existe à Moscou depuis 2012 et s'élargit de jour en jour. Le stationnement coûte entre 40 et 200 roubles (0,67€ à 3,34€) de l'heure.

Crédit : Artyom Geodakyan / TASSCrédit : Artyom Geodakyan / TASS

En 2016, Moscou a collecté plus de 17,5 milliards de roubles grâce au stationnement et aux amendes, annonce le journal Vedomosti. Cela correspond au budget d'une ville russe toute entière, comme Kazan (capitale de la République du Tatarstan).

Crédit : Anton Novoderezhkine / TASSCrédit : Anton Novoderezhkine / TASS

Le système de vélos en libre-service Velobike est apparu à Moscou en 2014. Aujourd'hui, il existe plus de 300 stations dans les quartiers centraux et périphériques de la ville, mais les pistes cyclables ne sont pas encore assez développées, ce qui oblige les cyclistes à rouler sur les voies rapides.

Crédit : Kirill Zykov / Moskva agencyCrédit : Kirill Zykov / Moskva agency

À cause du long hiver, le système de vélos en libre-service n'est accessible qu'entre les mois d'avril et d'octobre.

Crédit : Kiselev Sergeï / Moskva agencyCrédit : Kiselev Sergeï / Moskva agency

Le système de location de courte durée de voitures en libre-service, ou autopartage, existe à Moscou depuis 2015. Cependant, ce système n'est pas accessible aux étrangers.

Crédit : Artyom Geodakyan / TASSCrédit : Artyom Geodakyan / TASS

Selon les statistiques, une voiture en libre-service remplace dix voitures privées, ce qui permet une réduction du trafic routier moscovite.

Crédit : Valery Charifouline / TASSCrédit : Valery Charifouline / TASS

L'élargissement des zones piétonnes et la restauration des monuments historiques, entamé en 2013, a entièrement redessiné le centre historique. Sur la photo : La rue Piatnitskaïa de jour.

Crédit : Vladimir Astapkovitch / RIA NovostiCrédit : Vladimir Astapkovitch / RIA Novosti

La rue Kouznetsky Most de nuit.

Crédit : Moskva AgencyCrédit : Moskva Agency

Les rénovations se sont étendues aux berges de la rivière Moskova. Le quai de Crimée dans le parc Muzeon était auparavant un trottoir étroit et désert le long d’une large chaussée.

Crédit : Vyacheslav Prokofyev / TASSCrédit : Vyacheslav Prokofyev / TASS

Les parcs moscovites, dont la rénovation a été confiée à des bureaux d'architectes britanniques et scandinaves, sont devenus aujourd'hui la carte de visite de la ville. En matière de popularité, le Parc Gorki rivalise avec la place Rouge auprès les touristes.

Lire aussi : 

Embouteillages: la Russie est sur le pied de guerre

Les sept quartiers les plus chers et les moins chers de Moscou

En savoir plus

+
Suivez-nous sur Facebook