RBTH RBTH RBTH RBTH RBTH RBTH RBTH RBTH RBTH
Le métro de Moscou de demain : Top 10 des nouvelles stations Les meilleurs champions olympiques russes à travers l’histoire

L’Arctique, un monde magique en péril

Par RBTH
The Arctic is at once majestic, cold, unassailable, charming, and frightening in its splendor.
Faites défiler vers le bas pour voir plus

Sergey Anisimov

L'Arctique est un univers à la fois majestueux, froid, insaisissable, enchanteur et à la splendeur terrifiante.
It is here that you feel your insignificance and become a mere particle, totally defenseless in the cosmic scheme of things. And it is here that you realize how fragile human life can be. It is also where you notice the stunning beauty of the world and the magic of nature.

Sergey Anisimov

Ici, vous prenez conscience de votre insignifiance, et vous devenez une simple particule totalement vulnérable dans l'ordre cosmique. Et c'est également ici que l'on constate à quel point une vie humaine est fragile. On y contemple également la beauté stupéfiante du monde et la magie de la nature.
For all that, the modern Arctic is one of the most fragile ecosystems on Earth. Its environmental problems are global in scale, and affect the climate of the entire planet.

Sergey Anisimov

Tout cela fait de l'Arctique l'un des écosystèmes les plus fragiles au monde. Ses problèmes environnementaux sont d'ordre mondial, et affectent le climat de la planète entière.
The Arctic is disappearing before our very eyes. The ice cover is diminishing in area and thickness every year.

Sergey Anisimov

L'Arctique est en train de disparaître sous nos yeux. Chaque année, la calotte glaciaire rétrécit et son épaisseur diminue.
Today this fascinating region needs protection from the devastating effects of the development of civilization.

Sergey Anisimov

Aujourd'hui, cette région fascinante a besoin d'être protégée des effets dévastateurs engendrés par le développement de la civilisation.
Studies show that the temperature in the Arctic is rising twice as fast as in the rest of the world.

Sergey Anisimov

Les études montrent que la température augmente deux fois plus vite dans l'Arctique que dans le reste du globe.
Climate change threatens many Arctic animals with extinction. At greatest risk are the polar bears: carnivorous mammals that can grow to be 3 meters long and weigh up to one metric ton.

Sergey Anisimov

Avec le changement climatique, de nombreuses espèces animales de l'Arctique sont menacées d'extinction. Les plus exposés sont les ours polaires : des mammifères carnivores qui peuvent atteindre 3 m de long et peser jusqu'à 1 tonne.
Few people know that the furry, white polar bear's skin is actually black. The bear's fur is missing a pigment. As a result, it only lets ultraviolet rays through, which creates insulating properties.

Sergey Anisimov

Peu de gens savent qu'en réalité la peau de l'ours polaire est noire. Il manque un pigment dans la fourrure de l'animal. Ainsi, elle ne laisse passer que les rayons UV, ce qui lui confère des propriétés isolantes.
No one knows about the problems of the Arctic better than Yamal photographer Sergei Anisimov, who has produced six albums on the Yamal Peninsula, Russia's Far North, and the Arctic.

Sergey Anisimov

Nul ne connaît mieux les problèmes de l'Arctique que le photographe Sergueï Anissimov, issu de la péninsule de Yamal ; il a réalisé six albums sur le Yamal, le Grand Nord russe, et l'Arctique.
The creative opportunities for photography here are boundless. Here, the artist can imprint for eternity the icy beauty with all its peculiarities, and document the primordial supremacy of nature, where it is still pristine and inviolable.

Sergey Anisimov

Ici, les photographes peuvent laisser libre cours à leur créativité. Ici, l'artiste peut immortaliser la beauté glaciale dans toute sa singularité, et décrire en détail la supériorité première de la nature, là où elle est restée immaculée et inviolée.
Undoubtedly, the most valuable find for the photographer is animal life. The Arctic is inhabited by many unique species of fauna. Besides polar bears, the region is home to musk-ox, wild reindeer, and bighorn sheep.

Sergey Anisimov

Pour un photographe, la plus précieuse des découvertes est indubitablement la faune. L'Arctique est habité par de nombreuses espèces animales uniques. Outre les ours polaires, la région abrite des bœufs musqués, des rennes sauvages et des mouflons.
The seas of the Arctic contain seals. These mammals are able to cry, but unlike humans they do not have lacrimal glands. Moreover, they can withstand temperatures down to -80 degrees Celsius.

Sergey Anisimov

Les eaux de l'Arctique sont peuplées de phoques. Ces mammifères sont capables de pleurer, mais contrairement à l'Homme, ils n'ont pas de glandes lacrymales. Ils peuvent en outre résister à des températures avoisinant les -80°C.
Walruses can weigh even more than polar bears. The mass of these marine mammals can reach 1500 kg. A distinctive feature of the walrus is its huge tusks, which are used in combat and to climb out of the water by hooking onto ice floes.

Sergey Anisimov

Les morses peuvent être encore plus lourds que les ours polaires. Ces mammifères marins peuvent peser jusqu'à 1500 kg. Le morse se reconnaît à ses longues défenses caractéristiques, qu'il utilise pour combattre et pour se hisser hors de l'eau en s'accrochant à des morceaux de banquise.
If in luck, you might catch a glimpse of some cetaceans: baleen whales, narwhals, killer whales, and belugas. Whales are the largest, longest (up to 33 meters), heaviest (up to 150 metric tons), loudest, and most fatigue-proof mammals.

Sergey Anisimov

Si vous êtes chanceux, vous apercevrez peut-être des cétacés : des baleines, des narvals, des orques et des bélugas. Les baleines sont les mammifères les plus grands, les plus longs (jusqu'à 33 m), les plus lourds (jusqu'à 150 tonnes), les plus bruyants et les plus résistants à la fatigue.
In the polar summer, millions of migratory birds nest in the Arctic tundra. The search for favorable living conditions can take them on a journey of several thousand kilometers.

Sergey Anisimov

Au cours de l'été polaire, des millions d'oiseaux migrateurs viennent nicher dans la toundra arctique. Ils peuvent parcourir des milliers de kilomètres à la recherche de conditions de vie favorables.
22 février 2014
Tags: arctique, photographie

En savoir plus

+
Suivez-nous sur Facebook