Grisha Bruskine, Recycle et Sasha Pirogova à la 57ème Biennale de Venise

21 janvier 2017 Igor Rozine
venice
Crédit : Alan Farhadi/Flickr.com

Les artistes Grisha Bruskine, Sasha Pirogova ainsi que Gueorgui Kouznetsov et Andreï Blokhine du collectif russe Recycle group représenteront la Russie à la 57ème Biennale d’art contemporain de Venise, a annoncé l’agence TASS, se référant à Semion Mikhaïlovski, curateur de l’exposition et commissaire du pavillon russe.

« Le pavillon accueillera cette année un représentant de la génération aînée, l’un des artistes russes les plus connus aujourd’hui, Grisha Bruskine, ainsi que des jeunes comme le groupe Recycle ou Sasha Pirogova  », a-t-il expliqué

Initialement, l’idée était de faire participer uniquement de jeunes artistes, mais au final elle a été abandonnée pour représenter l’art russe plus intégralement, a fait remarquer M. Mikhaïlovski.

Dans le cadre d’un programme qui s’est déroulé parallèlement à la Biennale précédente, Grisha Bruskine et Recycle ont présenté respectivement les projets Collection d’archéologue dans l’église déconsacrée Santa Caterina et Conversion dans l’église Sant’Antonin. Pour Sasha Pirogova, ce sera son début à l’une des plus prestigieuses manifestations artistiques d’Europe.

Viva Arte Viva : tel est le titre de cette édition qui a été dévoilé par le commissaire de la 57ème Biennale, Christine Macel, conservateur en chef au Musée national d'art moderne (MNAM) du Centre Pompidou. « Viva Arte Viva est… une exclamation, une expression de la passion pour l’art et pour l’état de l’artiste », a-t-elle indiqué en précisant le concept de la manifestation.

«  Nous avons réfléchi un long moment sur le sujet, a déclaré à l'agence TASS Semion Mikhaïlovski. À l’époque à laquelle nous vivons, nous nous devons de réagir à ses défis. Par conséquent, l’exposition sera empreinte d’un certain dramatisme ».

Rédigé à partir d'un article de l'agence TASS.

Lire aussi : 

Des joyaux de l’art gothique français exposés au musée du Kremlin

Breguet: l’exactitude est la politesse des montres

Droits réservés
+
Suivez-nous sur Facebook