Immobilier de luxe à Moscou: un locataire sur cinq est Français

17 janvier 2017 Maria Sokolovskaïa
Moscow
Crédit : flickr.com/Ilya Dobrioglo

En 2016, pratiquement un locataire de logements d’élite à Moscou sur cinq était un Français (près de 20%), indique l’agence immobilière Savills dans son rapport annuel.

Les Russes arrivent en deuxième position (16%), suivis des Japonais, des Britanniques et des Italiens, informe la source.

L’intérêt des clients potentiels pour les logements de cette catégorie a cru de 21% au cours de l’année 2016, précise l’agence.

Comme en 2015, c’est la perspective Leningradski qui arrive en tête de liste des quartiers les plus populaires en termes de location d’immobilier de luxe, avec 12% de la demande. Viennent ensuite Arbat-Kropotkinskaïa (11,5%), Tverskaïa-Kremlin et Loubianka-Kitaï-gorod (11%). La perspective Koгtouzovsky, avec son quartier d’affaires Moscow-City, n’arrive qu’en 7ème position (4%).

En outre, les appartements avec une ou deux chambres à coucher sont les plus demandés (2/3 des requêtes, 30% et 34% respectivement). 10% des clients se montrent intéressés par des studios.

« L’année qui vient de s’écouler a confirmé une fois de plus la stabilité du marché de location haut de gamme et ce en dépit des réalités économiques ambigües. (…) Il y a eu de la demande, y compris pour les appartements les plus chers, dont le prix de location s’élève à 700 000 roubles (soit près de 11 000 euros)  », a fait remarquer Elena Koulikova, directrice du département de location de Savills Russia.

C’est le quartier Tverskaïa-Kremlin qui est l’incontestable leader en termes de volume d’appartements d’élite mis en location (19%).

​Prix à la location d’un appartement d’élite avec deux chambres :

Arbat-Kropotkinskaïa - 180 000 roubles (2 840 EUR)

Krasnopresnenskaïa - 207 000 roubles (3 265 EUR)

Tverskaïa-Kremlin - 205 000 roubles (3 233 EUR)

Loubianka-Kitaï-Gorod - 198 000 roubles (3 123 EUR)

Lire aussi : 

La tour en spirale de Moscou est finaliste du MIPIM Awards 2016

Embouteillages: la Russie est sur le pied de guerre

Droits réservés
+
Suivez-nous sur Facebook