La France ou la Russie, qui est le numéro deux sur le marché de l’armement?

27 décembre 2016 Nikolaï Litovkine, Kira Egorova
Rosoboronexport
Stand de l'Agence russe d'exportation d'armements Rosoboronexport Crédit : Evgeny Biyatov/RIA Novosti

Selon le New York Times, le Congrès américain a rendu public le 26 décembre son classement des acteurs du marché mondial de l’armement : les États-Unis occupent la première place, avec des ventes d’armes pour un montant total de 40 milliards de dollars (37 millions d’euros) et la France occupe la deuxième avec 15 milliards de dollars (13 milliards d’euros), les deux pays ayant par ailleurs augmenté leurs exportations en 2015, respectivement de 4 et 9 milliards de dollars (3,5 et 8 milliards d’euros).

Les analystes du Сongrès américain ont placé la Russie à la troisième place de ce classement. Selon leurs données, le pays a vendu pour 11,1 milliards de dollars d’armement en 2015 (10,5 milliards d’euros), soit 0,1 milliard de moins qu’en 2014.

Les estimations du Сongrès américains s’écartent substantiellement des chiffres annoncés auparavant par le président russe Vladimir Poutine. En mars 2016, il avait déclaré lors d’une réunion de la Commission de coopération militaro-technique avec les pays étrangers que les exportations d’armement russes s’étaient élevées en 2015 à 14,5 milliards de dollars (13,2 milliards d’euros) et avaient « dépassé les attentes ».

Pourquoi les données divergent-elles ?

Ces divergences entre les estimations du Congrès américain et des autorités russes peuvent être largement expliquées par la grande quantité de ventes conclues sous le sceau du secret, considère Viktor Mourakhovski, rédacteur en chef de la revue Arsenal de la Patrie.

« De nombreuses livraisons d’armes russes se font de façon top secrète et ne sont pas affichées au monde entier. Cependant, (l'Agence russe d'exportation d'armements, ndlr) Rosoboronexport et le Centre russe d’analyse des stratégies et technologies présentent à l’administration du président des rapports détaillés sur les ventes d’armes. Par conséquent, nos statistiques sont plus crédibles », a déclaré M. Mourakhovski à RBTH.

Selon lui, la France a bel et bien conclu cette année plusieurs gros contrats de vente de sous-marins et d’avions à l’étranger. « Ils sont montés au classement des exportateurs, mais je ne pense pas qu’ils aient dépassé la Russie », ajoute l’analyste.

Selon le journal RBС, en février 2016, un rapport de l'Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (SIPRI) sur les tendances des exportations mondiales d’armes affirmait que la Russie occupait la deuxième avec 25% des exportations mondiales d’armement. Cependant, les experts font remarquer que la part de la Russie sur le marché mondial la apremière place, avec 33% des exportations mondiales d’armement.  

Lire aussi :

Buk-M3 et Kalibr : de nouvelles armes pour l’armée russe

La Russie crée son propre réseau Internet militaire

Droits réservés
+
Suivez-nous sur Facebook