Les revenus réels des Russes se sont contractés de 12,3% en deux ans

22 décembre 2016 Marina Karpova, RBTH
La rémunération du travail en Russie atteint le niveau du Brésil, de l’Inde et de la Bulgarie.
Money
Crédit : Reuters

Les revenus réels disponibles des Russes se sont contractés de 12,3% depuis le début de la crise économique survenue en 2014, informe l’agence TASS, citant un rapport l’Académie russe de l’économie nationale et du service public. « En général, les revenus réels disponibles de la population ont chuté de 12,3% en deux ans, entre octobre 2014 et octobre 2016 », indique l’étude de l’Institut d’analyse et des prévisions sociales de l’Académie.

Les sanctions occidentales et les chutes des prix du pétrole ont entraîné un bond record de l’inflation en Russie : en 2015, ce chiffre atteignait son maximum de ses 6 dernières années pour s’établir à 12,9%. Fin 2016, la Banque centrale est parvenue à réduire l’inflation à 5%.

Les auteurs du rapport concluent que la chute prolongée des revenus réels de la population a entraîné une hausse de la pauvreté qui, en janvier-septembre 2016, a atteint 13,9%. Ce chiffre est supérieur à celui enregistré sur la même période de 2012–2014, précise le rapport.

En mai 2016, le salaire moyen en Russie a chuté pour atteindre 485 euros par mois, tombant en dessous du salaire moyen en Chine, estime la plus grande banque du pays Sberbank. Cela a permis à plusieurs entreprises disposant de leurs usines en Russie de lancer les exportations à l’étranger ou à les accroître, précise le rapport de Sberbank.

RBTH compare les revenus moyens des habitants de la Russie à ceux des pays du BRICS et d’Europe occidentale et orientale et cite les données du classement Average Monthly Disposable Salary by Country (Salaire moyen disponible mensuel par pays), publié par Numbeo.com :

 
Droits réservés
+
Suivez-nous sur Facebook