Un médecin russe tué près d'Alep

5 décembre 2016 Nikolaï Litovkine
Crédit : Mikhail Alayeddin / RIA Novosti

Une femme médecin militaire russe a été tuée et deux autres employés de la santé blessés ce lundi dans des frappes sur un hôpital mobile russe, déployé près d'Alep, a annoncé le porte-parole du ministère russe de la Défense Sergueï Konachenkov.

« Aujourd'hui, entre 12h21 et 12h30, pendant la réception de la population locale, l'hôpital mobile du ministère russe de la Défense à Alep a essuyé des tirs d'artillerie », a-t-il indiqué.

« Une femme médecin russe a été tuée et deux autres employés de la santé ont été grièvement blessés. Les habitants locaux venus consulter les médecins ont également été touchés », a précisé M. Konachenkov.

Le porte-parole du département militaire a ajouté que les terroristes du Front al-Nosra étant bloqués dans les quartiers d'Alep-Est, ils ne pouvaient pas effectuer de tirs ciblés comme ceux-ci. Sans doute, les frappes avaient été menées par des combattants de la soi-disant « opposition » syrienne, a explicité M. Konachenkov.

Monsieur Konachenkov a en outre déclaré que tout le monde savait qui avait fourni les coordonnées de l'hôpital mobile en question aux combattants.

Les hôpitaux mobiles du ministère russe de la Défense avaient été déployés dans la banlieue d'Alep en novembre dernier, sur l'ordre du président Vladimir Poutine.

Lire aussi :

Pourquoi le porte-avion russe passe à l’action contre Daech

Assad, provoquera-t-il une nouvelle confrontation entre Moscou et Ankara en Syrie?

Bombes et diplomatie : un an d'opération russe en Syrie

Droits réservés
+
Suivez-nous sur Facebook