Un milliardaire belge veut construire un complexe touristique-musée sur la Moskova

Moscou
Moscou. Crédit : Lori / Legion-Media

Le milliardaire belge Mark Elie Klein propose de construire un méga-centre touristique d’une surface totale de 50 000 mètres carrés sur la Moskova.

« Ce sera un projet de nouvelle génération, unique au monde par son architecture, son écologie et ses innovations technologiques, qui ne demandera aucun financement public mais au contraire sera un facteur de développement économique », a confié l’entrepreneur à RIA Novosti.

Selon lui, ce bâtiment pourrait être non seulement un centre touristique sans équivalent, mais également un pont piétonnier sur la Moskova. « Je pense que jusqu’à 4 millions de personnes pourraient visiter notre centre », a déclaré Mark Elie Klein.

Il a en outre expliqué que le bâtiment comprendrait trois niveaux : un niveau panoramique, avec des chambres d’hôtel et un restaurant tournant à 360 degrés, un niveau commercial avec des magasins, ainsi que, cerise sur le gâteau, un musée d’histoire de la Russie, de ses origines à nos jours.

« Mon concept adopte une approche plus intéressante que les sculptures de cire du Musée Grévin à Paris. Ce sera une exposition entièrement virtuelle, dans laquelle seront représentés tous les grands hommes de l’histoire russe, d’Ivan le Terrible à Joseph Staline. Les visiteurs pourront même entendre les voix de tous les personnages, car les technologies modernes permettent de récréer la voix d’une personne donnée.

Le musée exposera également des représentations virtuelles en trois dimensions de grands moments historiques, par exemple les batailles de Stalingrad et de Koulikovo, la retraite des troupes napoléoniennes, ainsi que l’assassinat de Nicolas II et la Révolution russe. Les visiteurs auront l’impression de réellement participer à la scène, avec des effets sonores, climatiques et pyrotechniques nouveaux », a déclaré l’homme d’affaires belge.

Il est certain que tous les touristes se rendant à Moscou souhaiteront visiter ce musée de nouvelle génération. « Nous sommes prêts à offrir une part des bénéfices issus de la vente des billets à une association ou à un fonds caritatif choisi par le président russe, Vladimir Poutine, en personne », a-t-il encore Mark Elie Klein.

Source : RIA Novosti

Droits réservés
+
Suivez-nous sur Facebook