Lorsqu'un portrait de Lénine cache celui de Nicolas II

14 novembre 2016 Oleg Krasnov
lenin nikolas 2
Crédit : Photo de presse

Au cours de la restauration du portrait en pied du leader de la révolution d’Octobre, Vladimir Lénine, représenté par le peintre soviétique Vladislav Izmaïlovitch, les experts ont découvert sur l’envers de la toile, sous une couche de peinture soluble à l’eau, une image de Nicolas II. L’empereur est resté « caché » pendant 90 ans.

« Ce double portrait réalisé par deux peintres différents sous deux régimes différents est un phénomène historique unique en son genre », a indiqué à RBTH un spécialiste.

La découverte a été faite par les experts de l’Académie nationale d'art et d'industrie Stiglietz à Saint-Pétersbourg à qui la restauration du portrait a été confiée par le Musée russe en 2013. Les œuvres restaurées des deux artistes seront présentées au Musée d’arts appliqués de Saint-Pétersbourg le 30 novembre prochain.

L’histoire du double portrait démarre en 1896 quand le peintre Ilia Galkine, qui a réalisé de nombreux portraits de la famille du tsar, a fait un grand portrait d’apparat (280x184 cm) de Nicolas II. C’était l’année de son couronnement et l’œuvre a été réalisée pour la salle des réunions de l’École commerciale de la Société de marchands.

Photo de presse
Photo de presse
Photo de presse
Photo de presse
Photo de presse
Photo de presse
Photo de presse
Photo de presse
 
1/8
 

Après la révolution d’Octobre de 1917, l’établissement d’études a été transformé en simple école et, selon les experts, après la mort de Lénine, en 1924, Vladislav Izmaïlovith a fait disparaître l’image du tsar sous plusieurs couches de peinture pour réaliser de l’autre côté de la toile le portrait du chef du prolétariat mondial.

Lénine, debout devant l’Amirauté, a occupé la même place dans la salle des réunions et y est resté pendant presque un siècle, jusqu’à ce que la direction de l’école ne décide de faire restaurer le portrait endommagé pendant la période soviétique.

« Les experts ont découvert au bas de la toile de nombreuses petites déchirures, sans doute les traces de coups de baïonnette pendant la révolution. Fait intéressant : une radiographie du tableau a permis de constater que les têtes de Lénine et de l’empereur sont pratiquement au même endroit », a ajouté le service de presse de l’Académie.

Lire aussi :

Un artiste sibérien achève un tableau de Leonard de Vinci

Musée Pouchkine: les chefs d’œuvres de la collection proposées en version tactile

Un brise-glace nucléaire comme atelier de peinture

Droits réservés
+
Suivez-nous sur Facebook