Interpol: pour la première fois un Russe élu vice-président

10 novembre 2016 Ekaterina Tchoulkovskaïa
Le général de brigade de la police Alexandre Prokoptchouk dirige le Bureau central national (BCN) d’Interpol pour la Russie depuis 2011.
Alexander Prokopchuk
Alexandre Prokoptchou. Crédit : INTERPOL

Alexandre Prokoptchouk, chef du Bureau central national d’Interpol auprès du ministère russe de l’Intérieur, a été élu vice-président d’Interpol pour l’Europe.

C’est une première de l’histoire de la présence de la Russie au sein d’Interpol. Selon le ministère russe des Affaires étrangères, sa nomination confirme l’efficacité de la Russie dans le domaine de la lutte contre le crime international. La présidence d’Interpol est revenue au vice-ministre chinois de la Sécurité publique, Meng Hongwei.

Biographie

Alexandre Prokoptchouk est né le 18 novembre 1961 en Ukraine. Docteur en économie, il est diplômé de l’Université de Kiev en 1983 (spécialiste de la littérature et des langues romanes et germaniques) et de l’Académie fiscale de Russie en 2000 (juriste).

Dans les années 1990, il a travaillé au sein de structures de contrôle et de l’ordre : directeur du département de la politique de GRH, chef de la direction de sécurité intérieure et de protection de l’information du ministère du Recouvrement des impôts, premier chef adjoint de la direction de sécurité et de lutte contre la corruption, chef de la direction de l’information et des relations publiques du Service de la police fiscale de Russie.

Il travaille au sein des structures de l’ordre depuis 2003, notamment comme chef de l’administration du vice-ministre et directeur du Service chargé des crimes économiques et financiers au ministère de l’Intérieur ; chef de la direction de droit et d’organisation de la coopération internationale au département de sécurité économique du ministère de l’Intérieur.

En 2003, sur décret présidentiel, il est promu général de brigade. En 2006, il est nommé chef adjoint du BCN d’Interpol de Russie et chef du Centre national de coopération avec Europol.

Il est à la tête du BCN depuis 2011.

Alexandre Prokoptchouk a participé à des hostilités, s’est vu décerner une arme gravée à son nom, possède des décorations d’État et du ministère.

Basé sur un article par RIA Novosti

Droits réservés
+
Suivez-nous sur Facebook