La Russie a perdu deux grands centenaires

31 octobre 2016 Irina Doubova

En ces derniers jours d’octobre, la Russie a perdu deux centenaires talentueux, témoins de trois époques : la légende du cinéma et du théâtre soviétiques Vladimir Zeldine et le joueur d’échecs Samouïl Joukhovitski.

La « force motrice » du théâtre et du cinéma

Vladimir Zeldine. Crédit : Stanislav Krasilnikov / TASSVladimir Zeldine. Crédit : Stanislav Krasilnikov / TASS

Vladimir Zeldine, acteur de théâtre et de cinéma, artiste du peuple de l’URSS, est décédé lundi 31 octobre à Moscou à l’âge de 101 ans.  

L’acteur « actif » le plus vieux du monde et le premier acteur de théâtre à continuer à monter sur les planches après avoir passé le cap des cent ans, Vladimir Zeldine a consacré au monde théâtral plus de 85 ans. C’est sur scène qu’il a fêté son centenaire en jouant avec son dynamisme habituel un spectacle qui dure cinq heures. Sa dernière représentation a eu lieu un mois avant sa mort.

Malgré son âge avancé, Vladimir Zeldine, qui est devenu célèbre en URSS dans les années 1940 grâce au cinéma, a toujours étonné par son énergie et sa volonté. En 2014, alors qu’il avait 99 ans, il a participé au marathon de la flamme olympique et est devenu le « doyen » du relais.

Ses collègues admiraient son énergie et le qualifiaient toujours d’« extraordinaire ». « Sur scène, il était meilleur que les jeunes parce qu’il avait une personnalité exceptionnelle qui nous parlait », se souvient la comédienne Elena Drapeko.

Au rythme des échecs

Samouïl Joukhovitski. Crédit : WikipediaSamouïl Joukhovitski. Crédit : WikipediaSamouïl Joukhovitski, le plus vieux joueur d’échecs du monde, est décédé samedi 29 octobre dans sa 100ème année. La force de son talent a marqué des stars du monde des échecs comme Mikhaïl Tal et José Raul Capablanca.

Samouil Joukhovitski s’intéressa aux échecs à l’âge de dix ans. À vingt-quatre ans, il était déjà maître émérite du sport de l’URSS. C’était en 1940. Puis il y eut la guerre, l’école militaire, l’hôpital, la démobilisation, les études dans les universités d’Odessa et de Léningrad (aujourd’hui Saint-Pétersbourg). En 1967, Samouïl Joukhovitski devint maître émérite du sport à l’échelle internationale.

Lire aussi :

Ernst Neizvestny : un artiste doit « cultiver l’âme »

Opéra: neuf choses à savoir sur Galina Vichnevskaïa

Prokofiev, un compositeur russe en quête d’universel

Droits réservés
+
Suivez-nous sur Facebook