Moscou et Lyon mettent le cap sur le partenariat

27 octobre 2016 Maria Sokolovskaïa
La coopération avec Paris et Nice étant déjà sur les rails, Moscou s’est fixé pour objectif d’élargir la carte de ses partenaires en France. C’est la Métropole de Lyon qui figure en tête de la liste des partenaires potentiels. En ligne de mire - l’échange d’expérience et la coopération dans plusieurs domaines, dont celui de l’innovation.
Table ronde Moscou-Lyon
Table ronde Lyon - développement de vos affaires au cœur de l’Europe. Crédit : Service de presse

Le lancement en juin dernier de la liaison aérienne directe entre Moscou et Lyon ne semble avoir été qu’un premier pas : les deux villes souhaitent coopérer et la liste des perspectives s’annonce longue. Mercredi 26 octobre, la Chambre de commerce et d’industrie de Moscou a accueilli une délégation de la Métropole de Lyon. Présidée par Alain Galliano, son vice-président en charge des relations internationales et du développement des politiques d’attractivité, la mission avait pour objectifs de présenter aux officiels moscovites et aux investisseurs potentiels le potentiel de la deuxième ville de France.

« Il y a deux ans, lorsque j’ai pris mes fonctions, j’ai pensé que Moscou, avec la Russie, devaient être un partenaire incontournable de la Métropole de Lyon, avec une coopération axée sur trois domaines : les échanges académiques universitaires, les échanges touristiques et les échanges économiques », a déclaré M. Galliano intervenant lors de la table ronde intitulée Lyon – développement de vos affaires au cœur de l’Europe.

Alain Galliano, vice-président de la Métropole de Lyon. / Service de presse Alain Galliano, vice-président de la Métropole de Lyon. / Service de presse

Si à ce jour la coopération progresse déjà sur les trois axes cités, comme l’a souligné M. Galliano, les deux parties pourraient toutefois aller plus loin et prôner des perspectives de partenariat plus diversifié.

Innovation et pharmaceutique – pistes de partenariat possible

Moscou est particulièrement intéressé par l’expérience de Lyon dans le domaine des innovations, a pour sa part souligné Evgueni Dridzé, vice-directeur du Département des relations internationales et économiques de la ville de Moscou.

« Votre soutien aux innovations nous est très proche, et le fait que nous n’avons pas de relations jusqu’à présent doit être corrigé », a-t-il souligné.

Parmi d’autres domaines de coopération, M. Dridzé a notamment évoqué l’échange de technologies dans le domaine de la pharmaceutique et de l’éducation, précisant qu’il avait notamment à l’esprit les établissements scolaires et les écoles de formation professionnelle.

Échange d’expérience

Lyon ayant été une des dix villes qui ont accueilli des matchs de l’Euro 2016, Moscou voudrait profiter de son expérience en prévision de la tenue de la Coupe du monde 2018 qui se déroulera en Russie, a expliqué Alexeï Tikhnenko, chef de la Direction de l’hôtellerie du Département de la politique nationale, des relations interrégionales et du tourisme de la ville de Moscou.

« Moscou souhaiterait se familiariser avec votre expérience en ce qui concerne l’hébergement des supporteurs et tout ce que vous avez connu dans la matière », d’autant plus que la ville de Lyon avait été félicitée par la FIFA pour la qualité de l’organisation, a-t-il souligné.

Il a été par ailleurs convenu d’effectuer des échanges d’expérience en matière de gestion des différents problèmes auxquels peuvent être confrontées les deux villes.


Droits réservés
+
Suivez-nous sur Facebook