Le musée de l’Ermitage rend hommage à l’artiste belge Jan Fabre

21 octobre 2016 Oleg Krasnov
exhibition
L'exposition de Jan Fabre aura lieu en Russie. Crédit : Angelos bvba / Jan Fabre

Le célèbre dessinateur, sculpteur et metteur en scène belge Jan Fabre et l’Ermitage ont mis presque dix ans pour organiser une rétrospective du grand artiste. L'exposition intitulée Chevalier du désespoir / Combattant de la beauté aura lieu à Saint-Pétersbourg du 22 octobre 2016 au 9 avril 2017.

Angelos bvba
Angelos bvba
Angelos bvba
Angelos bvba
 
1/4
 

« Après son exposition au Louvre, en 2006, nous avons décidé d’inviter Jan Fabre. Nous avons commencé à chercher des points de jonction. Il nous a fallu dix ans pour le faire, mais une bonne exposition est toujours longue à préparer », a indiqué Dmitri Ozerkov, directeur du département d’art contemporain de l’Ermitage et curateur du projet.

Des œuvres qui ont été exposées au Louvre seront présentées également aux visiteurs de l’Ermitage, notamment des sculptures réalisées avec des scarabées, des masques de plumes et des statues hyperréalistes.

Les dessins, installations et sculptures de cet artiste belge – qui cherche son inspiration chez les vieux maîtres, notamment chez son « pays » Pierre Paul Rubens – seront exposés dans deux espaces du musée : au Palais d’hiver, parmi les œuvres classiques de différentes époques, et dans le nouveau bâtiment d’État-major général.

« Dans cette exposition, il se présentera comme un chevalier de la culture qui vient au musée comme il marcherait à l’autel pour mettre un genou à terre devant l’art », a expliqué Dmitri Ozerkov.

En effet, quelques mois avant l’inauguration de l’exposition, Jan Fabre est venu à l’Ermitage pour faire un tour en armure de chevalier médiéval à travers les salles. Cette promenade-performance constitue la base d’une vidéo qui sera projetée à l’exposition.

Lire aussi :

Strasbourg : exposition Guerre et paix du maître avant-gardiste Vadim Sidour

Dix-huit grands musées russes ouvrent leurs portes gratuitement cet automne

Kollektsia ! L’art contemporain soviétique et russe s’expose au Centre Pompidou

Droits réservés
+
Suivez-nous sur Facebook