Un ancien maire russe veut se lancer dans la production de bleu

26 septembre 2016 Anna Oustinova, TASS
Le produit, élaboré selon la technologie française, devrait s’appeler Mistral et, si le fromage est homologué, il sera vendu à un restaurant local.
Le bleu russe
Le nouveau bleu russe est préparé uniquement à base de lait, sel et agents de moisissure. Crédit : Vostock-Photo

Un lot d’essai de bleu a été élaboré selon la technologie française à Souzdal (200 km à l’est de Moscou), à l’initiative de l’ancien maire de la ville Igor Kekhter. Les auteurs du projet lui ont donné railleur Mistral et envisagent de le commercialiser dans un restaurant local, si le produit est homologué.

« Si nous ne pouvons acheter le fromage français, nous sommes capables de le fabriquer – c’est pourquoi le fromage a été baptisé Mistral et se commercialise dans une caisse de munitions. Les Russes comprennent cette forme d’humour et de sarcasme politique et sont réceptifs à la plaisanterie, aussi, nous envisageons de le vendre au restaurant sous ce conditionnement.

Il nous est difficile de parler de projets, car, outre la fabrication, nous devrons régler les questions de son homologation. Pour le moment, je ne peux rien prévoir, car je ne sais pas combien de temps il nous faudra pour cela », a précisé M. Kekhter.

Igor Kekhter indique que le nouveau fromage est préparé uniquement à base de lait, sel et agents de moisissure. Les restaurateurs de Souzdal tiennent la technologie de fabrication du fromage des fondateurs de la Guilde d’artisans-fromagers (région de Lipetsk), qui ont déjà maîtrisé la fabrication des bleu dans le village de Maslovka.

C’est dans ce village que le nom insolite du produit a été trouvé. La fabrication expérimentale de fromage à Souzdal n’est qu’à ses débuts et les auteurs du projet n’excluent pas que le nom du produit soit changé pour refléter l’histoire gastronomique de cette ville ancienne.

« Nous avons convenu avec nos collègues de Lipetsk, forts de leur expérience en fabrication de fromage, de lancer une gamme de fromages à Souzdal. Ce sera une spécialité locale qui formera la marque gastronomique de notre ville et de la région de Souzdal.

Nous allons revoir le nom et trouverons un nom commun qui pourra regrouper plusieurs variétés de fromage de la même gamme », souligne Igor Kekhter qui a quitté le 20 septembre dernier son poste de maire pour se consacrer au développement du tourisme gastronomique.

Source : TASS

Lire aussi :

Une usine de fromages voit le jour au Tatarstan

Les Français initient des Russes à l’art de la fabrication du fromage

Deux fermiers russes faits chevaliers du fromage

Droits réservés
+
Suivez-nous sur Facebook