La France, premier investisseur étranger dans l'économie russe

22 septembre 2016 TASS
French investment in Russia totals almost 800 mln
Pavel Chinsky Crédit : FotoImedia

La France reste le leader des pays étrangers en matière d’investissements en Russie, après avoir injecté  797 millions de dollars dans l’économie du pays au premier trimestre 2016. L’Allemagne a investi presque deux fois moins, a informé le directeur général de la Chambre de Commerce et d’Industrie France-Russie (CCIFR) Pavel Chinsky au Sommet d’affaires international qui se tient à Nijni Novgorod.

Il précise que la France se classe, pour la troisième année consécutive, premier investisseur en Russie et que les entreprises françaises n’ont pas été dissuadées par les difficultés économiques qui traversent le pays. « Au premier trimestre 2016, la France a investi 797 millions de dollars dans l’économie russe, l’Allemagne – 350 millions de dollars , et les États-Unis –130 millions de dollars », a souligné M. Chinsky. Il rappelle que la France est, depuis longtemps, le premier employeur étranger du pays, principalement grâce aux groupes tels qu’Auchan et aux banques françaises.

« Ce sont plus de 130 000 de collaborateurs et de postes de Kaliningrad à Vladivostok. Pas une entreprise française qui travaille actuellement en Russie, et elles sont près de 6 000, n’a quitté le pays depuis l’introduction des sanctions », a poursuivi M. Chinsky.

Le directeur général de la CCIFR a également insisté sur le besoin d’améliorer le climat des affaires et de faciliter le travail des entreprises, pointant « un défaut structurel dans le climat d’investissement russe », qui doit être amélioré.

« Il existe un autre défaut structurel dans le climat d’investissement russe et il n’est, malheureusement, reflété dans aucune étude, alors qu’il est très important pour les investisseurs étrangers qui s’installent dans les régions : le niveau des relations entre les trois échelons de prise de décisions – le fédéral, le régional et le municipal », a explicité M. Chinsky, précisant que les autorités de contrôle « créent souvent des obstacles » au développement des entreprises dans les régions.

D’après la CCIFR, en 2015, la France a investi plus d'un milliard de dollars dans la Fédération de Russie.

Source : TASS 

Droits réservés
+
Suivez-nous sur Facebook